Le directeur du CSMRC Dunham, le capitaine Patrice St-Martin, le sergent Mathieu Bourdeau de la Régie de police de Memphrémagog, le directeur du District Sud de la Sq, l’inspecteur-chef Patrick Bélanger, le commandant de la région Estrie Centre-du-Québec l’inspecteur Charles Renaud et le directeur de la RPM, Guy Roy.
Le directeur du CSMRC Dunham, le capitaine Patrice St-Martin, le sergent Mathieu Bourdeau de la Régie de police de Memphrémagog, le directeur du District Sud de la Sq, l’inspecteur-chef Patrick Bélanger, le commandant de la région Estrie Centre-du-Québec l’inspecteur Charles Renaud et le directeur de la RPM, Guy Roy.

La SQ et la RPM s’unissent sur le lac Memphrémagog

Les deux corps de police dont les territoires desservis touchent au lac Memphrémagog unissent leurs forces pour assurer une présence plus efficace sur le plan d’eau.

La Sûreté du Québec (SQ) et la Régie de police de Memphrémagog (RPM) travailleront en partenariat en matière de sécurité nautique.

Le logo de la SQ a été ajouté à celui de la Régie de police de Memphrémagog afin que l’embarcation du corps de police municipal soit utilisée à temps partagé par les deux corps de police. Le bateau de 21 pieds muni d’un moteur de 200 forces permettra d’accroître l’efficacité en matière d’intervention, de sauvetage et de prévention. 

Cette collaboration permettra aux deux corps de police d’être présents sur plus d’un plan d’eau en même temps de la MRC Memphrémagog.

« L’entente de partenariat avec la Sûreté du Québec permettra aux deux organisations d’assurer une plus grande protection tant aux usagers qu’aux riverains du lac Memphrémagog. La mise en commun d’équipements et d’expertises devrait faire partie intégrante de la nouvelle réalité des organisations policières, et ce, au bénéfice de la population », signale le directeur de la Régie de police de Memphrémagog, Guy Roy par voie de communiqué.

L’inspecteur-chef, directeur du District Sud de la SQ, Patrick Bélanger souligne que cette entente constitue une première au Québec dans ce modèle. 

« Le lac Memphrémagog étant un plan d’eau majeur au Québec, transfrontalier de surcroit, et desservi par les deux organisations policières, il importait de se doter d’une force commune de desserte policière pour assurer le meilleur sentiment de sécurité de la population », estime l’inspecteur-chef Bélanger.