Martin Provost et le chien Nelson

La SPA-Estrie enquête pour cruauté envers un chien

La Société protectrice des animaux de l'Estrie (SPA-Estrie) a ouvert une enquête à la suite d'un cas de cruauté envers un chien qui lui a été rapporté au cours de la fin de semaine.
Le chien Nelson a été confié à une famille d'accueil après un signalement fait dimanche matin.
Le vidéo fait par Nancy Goulet du refuge Le Château de Sherbrooke sur la situation du chien de la région de Coaticook a été vu près de 12 000 fois à la suite de son partage sur YouTube.
Le chien qui devrait peser une centaine de livres n'en pèse que 38.
« Toute cette affaire fait l'objet d'une enquête. C'est le directeur aux poursuites criminelles et pénales qui décide ultimement si des accusations criminelles seront portées. Si c'est le cas, ça pourrait être un cas de négligence envers un animal », explique la porte-parole de la SPA-Estrie, Geneviève Cloutier.
Elle rappelle que la SPA-Estrie a été mise au fait de cette situation, lundi matin.
« Il ne faut pas hésiter à nous contacter en tout temps. Lorsque nos bureaux ne sont pas ouverts, c'est le service de police qui nous contacte. Nous avons des patrouilleurs de garde 24 heures par jour, sept jours par semaine. Nous avons aussi un vétérinaire de garde. Il ne faut pas appeler à nous contacter », explique la porte-parole de la SPA-Estrie.
Chien sous-alimenté
Dans le cas de Nelson, c'est l'intervention du refuge Le Château qui a permis d'aider ce chien qui était visiblement sous-alimenté.
« C'est une personne de la région de Coaticook qui m'a contacté. Le chien était vraiment dans un état piteux. Je l'ai pris dans mes bras et je sentais ses os craquer. Deux vétérinaires de la rue Ontario Danièle Hall et Isabelle Bernier l'ont soigné. Notre refuge est spécialisé pour les chats et les lapins, mais nous avons fait exception avec ce chien », mentionne Martin Provost du refuge Le Château de Sherbrooke.
La SPA-Estrie ouvre environ 100 à 150 enquêtes par année en lien avec la négligence et la cruauté envers les animaux. Les enquêtes touchent autant des animaux domestiques que des animaux de ferme.