La partie avant d’une Chevrolet Camaro a été complètement détruite dans une explosion survenue à Rock Forest samedi soir.

La «nitro» en cause dans l'explosion d'une voiture?

Tout indique qu’un kit NOS (système d’oxyde nitreux) serait en cause dans l’explosion d’une voiture survenue dans le secteur Rock Forest à Sherbrooke samedi soir. Il s’agit d’un ajout particulièrement prisé pour les voitures utilisées dans les courses de drag.

Simon Homans, le propriétaire des Drag St-Élie, connaît bien ces systèmes puisque plusieurs voitures de course les utilisent. Il indique toutefois n’avoir jamais entendu parler d’une explosion de la sorte.

« Je ne connais pas la cause, je n’ai pas vu le véhicule, mais je ne vois pas quoi d’autre aurait pu faire ça, mentionne-t-il. La nitro, c’est très dangereux, c’est un comburant qui se consomme rapidement sous haute pression et qui est explosif. C’est très commun pour les courses. »

La « nitro » permet de surcharger en oxygène un moteur et donc d’augmenter son rendement pendant une courte période. Il a été fortement popularisé grâce à la série de films Rapides et dangereux.

« Ça surexploite ton moteur. Ça dure environ cinq secondes. C’est très dur pour la mécanique d’une voiture », indique M. Homans.

Quelques garages à Sherbrooke se spécialisent dans l’installation de tels systèmes.

Explosion retentissante

L’explosion de la Chevrolet Camaro s’est produite dans l’entrée de cour d’une résidence de la rue Garon à Rock Forest un peu avant 22 h samedi. Le conducteur de la Camaro était en visite chez des amis. L’explosion est survenue lorsqu’il a démarré son véhicule.

De nombreux voisins sont accourus lorsqu’ils ont entendu l’explosion, dont certains avec des extincteurs, ce qui n’a pas aidé à enrayer le brasier. Les pompiers ont donc dû intervenir avant que le véhicule puisse être remorqué.

L’homme a été chanceux de s’en tirer sans blessures; l’explosion a été si brutale qu’elle a complètement détruit l’avant de son véhicule, incluant le pare-brise qui était enfoncé.

L’intérieur de la voiture était cependant intact : les coussins gonflables ne s’étaient même pas déployés.

La Camaro noire avait à peine 30 000 km au compteur. Le propriétaire venait de la sortir alors qu’elle avait été remisée pendant l’hiver.

Le Service de protection contre les incendies de Sherbrooke a affirmé que ce type d’explosion était très rare et que l’hypothèse criminelle n’avait pas été retenue. Avec Camille Dauphinais-Pelletier