Andréanne Robert

La défense en attente de nouvelles accusations pour l’enseignante Andréanne Robert

La défense reste en attente de nouvelles accusations dans le dossier de l’enseignante de Sherbrooke Andréanne Robert.

La femme de 44 ans est accusée de leurre informatique informatique et d’exploitation sexuelle de mineurs.

Lire aussi: L'enseignante du Triolet remise en liberté

Devant le tribunal, lundi, son avocat Me Patrick Fréchette a reporté le dossier au 16 mars prochain.
«Nous sommes en attente de nouvelles accusations depuis la comparution dans le dossier», a expliqué Me Patrick Fréchette au juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec.
L’enseignante de l’école secondaire du Triolet avait été arrêtée en décembre 2017 pour des gestes à caractère sexuel sur deux adolescents.
La peine de leurre informatique est passible d’une peine minimale d’une année de détention.
Andréanne Robert avait été remise en liberté sous de sévères conditions à la suite de son arrestation dans cette affaire.
C’est Me Marie-Line Ducharme qui y représente le ministère public.