Justin Lyons

Justin Lyons prendra position en septembre

Alors qu’Éric Moore a déjà réglé ses comptes dans le dossier, Justin Lyons qui est accusé d’être à l’origine d’une introduction par effraction pour y commettre des voies de fait causant des lésions en sa compagnie réfléchit à une offre faite par la poursuite.

Lyons était présent au tribunal, mardi, devant la juge Hélène Fabi de la Cour du Québec.

Les événements qui leur sont reprochés sont survenus le 23 juillet 2017 sur la rue College dans l’arrondissement de Lennoxville.

Lyons et Moore se sont présentés dans le logement d’un individu pour y venger l’une de leurs amies.

Les deux individus sont accusés d’introduction par effraction pour y commettre un acte criminel, soit des voies de fait graves, et de port de déguisement dans un dessein criminel.

Éric Moore a plaidé coupable aux accusations portées contre lui dans cette affaire. Il connaîtra sa peine en septembre prochain.

Masqués par un foulard sur le visage, ils se seraient introduits par effraction dans le logement de la rue College en soirée.

Sur place, l’occupant a reçu plusieurs coups au visage.

Me Christian Raymond a demandé au tribunal, mardi, de reporter le dossier en septembre prochain.

« Nous avons reçu une offre de règlement qui sera analysé», a expliqué Me Raymond au tribunal.