Les policiers ont expliqué à la propriétaire du Stockholm Café que l’homme a d’abord foncé dans la terrasse et la clôture, puis dans le coin du bâtiment. Le véhicule aurait ensuite rebondi dans le commerce.

Intoxiqué, il défonce un café sur le chemin Sainte-Foy

Un homme intoxiqué au volant de sa voiture a percuté les fenêtres du Stockholm Café sur le chemin Sainte-Foy, très tôt dimanche matin. Le commerce doit fermer ses portes pour une durée indéterminée.

Personne n’a été blessé dans l’accident, survenu vers 4h30 au coin de l’avenue Myrand, mais le conducteur seul à bord a été arrêté pour conduite avec les facultés affaiblies, puis conduit à l’hôpital par mesures préventives.

Selon les policiers de Québec, le conducteur roulait à très haute vitesse et aurait perdu la maîtrise de son véhicule. La chaussée était aussi très glissante avec le mélange de neige et de pluie.

Les témoins sur place sont restés sur les lieux jusqu’à l’arrivée des services d’urgence. Des enquêteurs se sont déplacés sur les lieux pour comprendre les circonstances de l’accident. Le chemin Sainte-Foy et l’avenue Myrand sont restés fermés à la circulation une partie de l’avant-midi.

Fermeture temporaire

On a cogné à la porte de la propriétaire du café vers 5h.

«Ils m’ont dit que quelqu’un avait foncé dans le café par accident. Je suis allée prendre des photos pour les assurances, mais pour l’instant je ne peux pas faire grand-chose à part attendre», raconte Danika Garand, la propriétaire du Stock­holm Café. 

Les spécialistes sur les lieux ont assuré que le trou dans le mur allait être barricadé rapidement. La jeune propriétaire de 26 ans espère donc rouvrir bientôt, après l’épisode de nettoyage, et puis faire les plus gros travaux pendant le temps des Fêtes. Ce serait le temps idéal étant donné que ses clients sont majoritairement des étudiants et qu’ils seront en vacances. 

«C’est plate pour les étudiants, ils sont en fin de session et c’est une période où le café est tout le temps plein. Il n’y a jamais de bons moments pour ce genre de situation, mais heureusement c’était un moment où personne n’était dans le café.»

Les dimanches, le café ouvre ses portes vers 8h, et un premier employé prépare l’endroit dès 7h. Cependant, Mme Garand fait livrer ses pâtisseries pendant la nuit, avec le système d’alarme, elle peut voir à quelle heure le marchand passe au commerce. Cette nuit-là, il avait déposé la commande seulement 20 minutes avant l’accident.

«Il a été chanceux... Et pour tout l’immeuble, ça aurait pu être pire s’il y avait eu un feu. Je n’arrête pas de me dire qu’au moins personne n’est blessé.»

Les policiers ont expliqué à la propriétaire que l’homme a d’abord foncé dans la terrasse et la clôture, puis dans le coin du bâtiment. Le véhicule aurait ensuite rebondi dans le café. Il y a de la vitre partout dans la pièce, trois grosses fenêtres se sont brisées sous l’impact.

Une vague d’amour

La jeune femme se console avec tous les messages de soutien et d’encouragements qu’elle reçoit depuis dimanche matin. 

«Les gens envoient tellement de beaux messages, des clients inquiets. Tout le monde est vraiment gentil, ça fait du bien. Je vois que les gens sont attachés, avec beaucoup de clients réguliers. Ça faisait chaud au cœur compte tenu de la situation.»

Le Stockholm Café aura deux ans l’été prochain, il s’agit du premier commerce de Mme Garand, c’est comme «son bébé».

L’accident a été causé par un conducteur intoxiqué, et Mme Garand avoue que la situation est «fâchante». Il s’agit d’une erreur qui aurait pu être évitée.

«Ça m’affecte beaucoup. J’ai des employés qui font [l’Opération] Nez rouge et c’est contre nos valeurs. On a tellement de possibilités pour ne pas conduire saoul pendant les Fêtes… J’espère qu’il va bien, mais la conduite avec facultés affaiblies, j’ai beaucoup de misère avec ça. C’est mon entreprise, je travaille fort, c’est sûr que c’est fâchant», déplore-t-elle.

Violent impact

Les policiers de Québec ne peuvent pas préciser à quelle vitesse roulait le conducteur pour l’instant, mais l’impact dans l’immeuble a été très fort et les dommages sont importants.

«On habite juste au-dessus, ma chambre est juste en haut du coin que l’auto a percuté», raconte une locataire de l’immeuble.

Elle et ses colocataires se sont réveillées en sursaut, l’auto a fait tout un vacarme en percutant les fenêtres du café. Elles n’étaient pas les seules, les autres locataires de l’immeuble sont rapidement sortis de leur logement pour voir ce qui se passait.

«L’immeuble a tremblé et il y a eu un gros boum. On est tous sortis et on a vu l’auto et les policiers arriver.»

Vers 10h, les policiers étaient encore sur les lieux pour reconstituer la scène.