Incendie sur King-George: un locataire confié en psychiatrie légale

C’est un individu vivant vraisemblablement avec un problème de santé mentale qui aurait allumé l’incendie sur la rue King-George à Sherbrooke en début de semaine.

Justin Giroux a été confié au département de psychiatrie légale du CHUS, jeudi, afin que soit évaluée son aptitude à comparaître devant le tribunal.

Lire aussi: Incendie sur King-George: la thèse criminelle est étudiée

L’individu de 23 ans a été formellement inculpé de l’incendie criminel de son logement du 915 de la rue King-George le 23 juillet dernier.

Le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec a ordonné que l’individu soit évalué concernant sa capacité mentale à affronter le processus judiciaire.

La procureure aux poursuites criminelles Me Marie-André Ayotte et l’avocate de la défense Me Karine Arsenault-Sirois de l’aide juridique ont présenté cette demande conjointement.

Les locataires, qui étaient intervenus sur les lieux de l’incendie, avaient témoigné au lendemain de l’incendie de l’état de l’individu en matière de santé mentale.

Le locataire qui était intervenu avec un extincteur avait indiqué que les quatre ronds du poêle étaient allumés lorsqu’il est entré dans le logement. Le feu avait été allumé par les serviettes qui y avaient été placées.

C’est un système d’alarme qui avait alerté les locataires du premier palier de l’incendie qui s’était déclaré au troisième étage.

Les voisins de Justin Giroux affirmaient qu’il était suivi par des travailleurs sociaux.

C’est à la suite de son enquête que le Service de police de Sherbrooke a procédé à l’arrestation du suspect le 25 juillet dernier.

Le retour de l’évaluation psychiatrique doit se faire le 2 août prochain au palais de justice de Sherbrooke.