Un article de fumeur ou une défectuosité d’un appareil de cuisson extérieur pourrait être à l’origine d’un incendie qui a lourdement endommagé une résidence de la rue du Pin-Solitaire à Sherbrooke mercredi après-midi.
Un article de fumeur ou une défectuosité d’un appareil de cuisson extérieur pourrait être à l’origine d’un incendie qui a lourdement endommagé une résidence de la rue du Pin-Solitaire à Sherbrooke mercredi après-midi.

Incendie accidentel sur la rue du Pin-Solitaire

Un article de fumeur ou une défectuosité d’un appareil de cuisson extérieur pourrait être à l’origine d’un incendie qui a lourdement endommagé une résidence de Sherbrooke.

Louis-Marie Pelletier dormait dans sa résidence lorsqu’il a été réveillé brusquement, mercredi, vers 14 h 30.

« Je travaille de nuit. Lorsque je me suis couché ce matin, il n’y avait rien d’anormal. Ma conjointe m’a dit de me réveiller parce que le feu était pris. Nous sommes rapidement sortis dehors », explique M. Pelletier.

Une fois à l’extérieur, il a constaté l’ampleur des flammes qui s’attaquaient à sa résidence du 84 du Pin-Solitaire. Ils ont immédiatement contacté les pompiers.

Jean-Philippe Larrivée qui passait sur le boulevard Saint-François a entendu une déflagration.

« J’ai entendu paf, puis j’ai vu les flammes. Une femme qui passait en voiture a mentionné qu’elle avait contacté le 9-1-1 », mentionne M. Larrivée.

Une vingtaine de pompiers du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPIS) sont intervenus sur les lieux de l’incendie qui a causé pour plus de 125 000 $ de dommages.

« Ce sont les occupants qui ont déclenché l’alarme. À l’arrivée des premiers pompiers, le mur extérieur était en feu. Nous avons travaillé rapidement à rabaisser le feu. Le feu s’est limité à cette section, mais il y a tout de même des dommages considérables à la structure. Il n’y a pas eu de blessé. Les occupants ont évacué rapidement », explique le directeur adjoint du SPIS, Daniel Gingras.

« Ce sont les occupants qui ont déclenché l’alarme. À l’arrivée des premiers pompiers, le mur extérieur était en feu. Nous avons travaillé rapidement à rabaisser le feu. Le feu s’est limité à cette section, mais il y a tout de même des dommages considérables à la structure. Il n’y a pas eu de blessé. Les occupants ont évacué rapidement », explique le directeur adjoint du SPIS, Daniel Gingras.

Le feu a fait des dommages principalement à l’arrière de la résidence ainsi qu’à l’entretoit.

« Nous avons dû enlever les armoires pour avoir accès au mur afin de compléter l’extinction du feu. Il y a passablement de dommages. Les valves de sûreté de la bonbonne de propane se sont soulevées, ce qui a alimenté l’incendie », indique Daniel Gingras.

Le SPIS a ouvert une enquête pour déterminer la cause exacte de cet incendie.

« La cause de l’incendie est possiblement accidentelle. Le feu a commencé à l’extérieur. Nous sommes en train d’analyser la cause exacte de cet incendie accidentel », signale le directeur adjoint du SPIS.