Une maison de la rue de L’Étourneau, à Magog, a été lourdement endommagée par un incendie jeudi.

Incendie à Magog : une femme blessée et une enquête policière

Un feu d’origine suspecte a lourdement endommagé une maison située en bordure de la rue de L’Étourneau, à Magog, jeudi soir. La propriétaire de la résidence incendiée a subi des brûlures lors de l’incendie.

Malgré l’ampleur du feu à l’arrivée des pompiers, les flammes ont été maîtrisées rapidement jeudi. Les pompiers ont cependant constaté, pendant l’opération, que le feu avait potentiellement été allumé par une main criminelle, ce qui a fait en sorte que l’enquête a été transférée à la Régie de police Memphrémagog.

« La dame de 46 ans, qui était seule dans sa demeure au moment des événements, a été transportée à l’hôpital pour soigner ses brûlures. Mais sa vie n’était pas en danger. Elle sera éventuellement rencontrée par les enquêteurs de la Régie de police Memphrémagog pour éclaircir les circonstances ayant mené à l’incendie », souligne le corps policier dans un communiqué émis vendredi.

Habitant au 27 de la rue de L’Étourneau, la dame en question s’était réfugiée chez un voisin après l’apparition des flammes. L’appel d’urgence a été logé par ce voisin.

« Aucun autre commentaire ne sera émis concernant cet événement avant que l’enquête ne connaisse son dénouement », indique par ailleurs Mickaël Laroche, porte-parole de la Régie de police Memphrémagog.

D’après des informations recueillies auprès de résidants du secteur, la propriétaire de la maison sortait peu et avait barricadé certaines fenêtres de sa résidence sans raison apparente. « Elle ne semblait pas aller bien », affirme un voisin.

Fier de ses pompiers

Quand les pompiers sont arrivés au 27 de la rue de L’Étourneau, le brasier avait déjà consumé plus de la moitié de la résidence, selon les informations transmises par le directeur du service de protection contre les incendies de la Ville de Magog, Sylvain Arteau. « Les flammes avaient déjà percé la structure », ajoute celui-ci.

Le service de protection incendie de la Ville de Magog a dû faire appel à des camions-citernes pour transporter de l’eau jusqu’à la maison incendiée puisque la rue de L’Étourneau n’est pas desservie par le réseau d’aqueduc de la municipalité. La Régie incendie Memphrémagog Est a fourni deux des camions-citernes employés.

« Je suis vraiment fier des 25 – 30 pompiers qui ont participé à l’opération. Même s’il fallait qu’ils s’alimentent grâce à une borne sèche située plus loin, ils ont réussi à faire une attaque agressive du brasier très vite », révèle Sylvain Arteau.

La valeur des dommages causés au bâtiment s’élèverait à plus de 200 000 $. Une partie des dommages est attribuable à l’eau comme cela est souvent le cas lors d’incendie majeur.