L’entreprise Magnésium Technologie Recycles produira à terme des lingots de magnésium à partir d’éléments recyclés.
L’entreprise Magnésium Technologie Recycles produira à terme des lingots de magnésium à partir d’éléments recyclés.

Important vol d’équipements à l’entreprise MTR d’Asbestos

Simon Roberge, Initiative de journalisme local
Simon Roberge, Initiative de journalisme local
La Tribune
Des voleurs ont dérobé de l’équipement de laboratoire pour une valeur de 25 000 $ dans la nuit du 15 au 16 août dernier à l’entreprise Magnésium Technologie Recycles (MTR) sur la rue Frontenac à Asbestos. Le président de l’entreprise, Patrick Houle, en a plus qu’assez de voir des voleurs et des gens venir sur son terrain.

« Ça fait trois fois qu’on se fait voler en huit mois, lance M. Houle qui demeure sur le site dans une roulotte. Ça fait 38 altercations que j’ai avec des gens et j’ai appelé la police 20 fois. »

M. Houle donne plusieurs exemples de personnes qui ont tout simplement sauté par dessus la clôture pour empiéter sur son terrain.

« Les gens viennent dans mon stationnement et quand je vais les voir ils se sauvent, déplore-t-il. Un cycliste s’est sauvé en laissant son garçon de 7-8 ans derrière. Je n’ai jamais vu ça de ma vie. »

De son côté, la Sûreté du Québec confirme qu’une enquête est en cour quant au vol du 16 août dernier. M. Houle ne comprend pas pourquoi les gens viennent sans cesse sur son terrain.

« J’ai une roulotte de 30 pieds et j’étends mon linge dehors, explique-t-il. Les lumières sont allumées toute la nuit. J’ai 700 $ de pancartes sur ma clôture et ça n’a pas l’air abandonné. J’ai aussi Kira, un chien danois. Il me semble que je verrais qu’il y a quelqu’un qui reste là. Il y a un manque de respect total. »

Pour tenter de mettre fin aux entrées par effraction, M. Houle a pris la décision de poser une autre clôture.

« On s’est mis une clôture avec des barbelés de prison! Elle est 10 pieds de haut. Je suis clôturé dans ma clôture. C’est très ordinaire... »

L’entreprise Magnésium Technologie Recycles produira à terme des lingots de magnésium à partir d’éléments recyclés.

« On prend du magnésium des fabricants d’automobiles, décrit M. Houle. Ils font des moteurs et s’ils ont des moteurs en magnésium défectueux ou qui ne passent pas les tests, ils nous les envoient. On les déchiquette, on les met dans le four, on les recycle et on les purifie. On retourne le lingot au fabricant et ils refont des moteurs et ainsi de suite. C’est un cycle continuel. »

L’entreprise espère lancer ses activités au mois de février.

« Ça va bon train, résume Patrick Houle. Le vol, ça ne nous empêche pas d’avancer, on trouve ça juste plate. On a assez de nos problèmes de production et d’installation qu’on ne veut pas avoir des voleurs là-dedans. »