Ils utilisent des cartes de crédit d’autres personnes

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Sherbrooke — Une femme qui a pris la mauvaise décision d’utiliser des cartes de crédit trouvées au sol par son conjoint pour surmonter ses difficultés financières a obtenu, lundi, la clémence du tribunal.

La femme de 21 ans, qui doit s’occuper seule de deux enfants présentant des retards intellectuels, a reconnu, lundi, au palais de justice de Sherbrooke une fraude de moins de 5000 $ ainsi que d’avoir utilisé une carte de crédit qui n’était pas libellée à son nom.

Elle a utilisé à trois reprises les cartes de crédit d’une autre personne pour acheter de l’essence, des cigarettes, des couches ainsi que divers articles d’épicerie pour une valeur de 725 $ les 12 et 13 septembre 2018.

Après les gestes, elle avait déposé le portefeuille dans une boîte aux lettres afin qu’il puisse être remis à son propriétaire.

En effectuant une déclaration incriminante aux policiers, elle a mentionné qu’elle avait honte d’avoir commis ces gestes.

Son avocat Me Jean-Guillaume Blanchette a demandé et obtenu du tribunal que la mère de famille puisse bénéficier d’une absolution inconditionnelle. 

Le juge Érick Vanchestein de la Cour du Québec a accepté cette suggestion commune, mais lui a imposé de verser 200 $ en dons qui seront remis à Moisson Estrie ainsi qu’en dédommagement à la victime.

C’est Me Véronique Gingras-Gauthier qui représentait le ministère public dans cette affaire.

Autre fraude par carte

Quatre autres individus font face à la justice dans une affaire de vol et de fraude avec une carte de crédit volée.

Billy Bolduc, Maeva-Paul Cloutier, Mario Rawlings et Simon Vanderhoven ont été accusés, lundi, de fraude et d’utilisation de carte de crédit qui n’est pas libellée à leur nom devant le juge Éric Vanchestein de la Cour du Québec.

Ces individus sont accusés d’avoir volé un portefeuille dans une voiture sur la rue des Fusiliers en mars dernier.

Les suspects ont ensuite utilisé la fonction de paiement rapide de la carte de crédit pour effectuer 1342,45 $ en achats au cours de la journée.

Une enquête du Service de police de Sherbrooke a permis de procéder à l’arrestation de quatre des cinq personnes impliquées dans cette affaire.

C’est le procureur aux poursuites criminelles Me Louis Fouquet qui a autorisé les accusations dans cette affaire.