Il mélangeait alcool et volant à répétition

Un individu évite la prison de justesse après avoir reconnu sa culpabilité à deux affaires de conduite avec les capacités affaiblies en moins de deux mois.
André Tremblay a reconnu, jeudi, au palais de justice de Sherbrooke avoir conduit son véhicule avec un taux d'alcoolémie qui dépassait de plus de deux fois la limite permise par la loi.
La conduite erratique de Tremblay a attiré l'attention des policiers de la Sûreté du Québecdans le secteur de Victoriaville en juin 2016. Il a alors enregistré un taux d'alcoolémie de 203 mg par 100 ml de sang.
« Votre arrestation ne semble pas avoir eu d'effet dissuasif », a constaté la juge Desgens.
Il a fallu moins de deux mois à Tremblay pour récidiver, cette fois dans le secteur de Richmond. Son taux d'alcoolémie dépassait encore une fois de deux fois la limite permise, soit à environ 203 mg par 100 ml de sang.
« Il est surprenant pour le tribunal de constater votre arrestation dans les mêmes circonstances en si peu de temps. Ce n'est cependant pas une récidive au sens de la loi même si ça peut paraître surprenant aux yeux du public », explique la juge Desgens.
La juge a rappelé à Tremblay que cette deuxième arrestation aurait pu lui valoir une peine de détention si elle avait été considérée comme une récidive. L'avocate de la défense Me Jessyca Duval de l'aide juridique et la procureure aux poursuites criminelles Me Laurence Bélanger ont fait une suggestion commune de deux amendes majorées de 1200 $ pour le premier dossier et 1700 $ pour le deuxième.
Une interdiction de conduire de 18 mois a été imposée.