Cédrick Blanchard

Il a volé 10 213 $ à son ex-employeur

S'il se tire de ses démêlés avec la justice avec une peine de détention à purger dans la collectivité, Cédrick Blanchard devra cependant rembourser 5000 $ à son ancien employeur, victime dans cette affaire.

En juillet dernier, Blanchard avait reconnu un vol de 10 213 $ commis sur une période d'environ un mois à l'été 2016.

L'individu de Sherbrooke, qui avait été embauché au dépanneur Couche-Tard de la rue Saint-Charles à Granby, a pigé dans la caisse et dans la marchandise du commerce entre le 12 juillet et le 23 août 2016.

Il a volé de l'argent comptant du tiroir-caisse, des cartouches de cigarettes et des billets de loterie.

Blanchard s'est aussi servi du comptoir-lunch de son employeur à de multiples reprises pour se nourrir au cours de cette période.

La juge Claire Desgens de la Cour du Québec lui a imposé, mardi au palais de justice de Sherbrooke, six mois de détention à purger à domicile. Il devra passer les trois premiers mois à son domicile 24 heures par jour.

Il devra rembourser 2000 $ dans le cadre de son sursis et un autre montant de 3000 $ dans le cadre de la probation de deux ans qui lui a été imposée.

Employé de nuit, Blanchard avait même vendu de l'alcool après les heures permises en mettant l'argent directement dans ses poches.

Depuis ces événements, Blanchard a changé de milieu et cesse sa consommation de stupéfiants.

C'est Me Mélissa Gilbert qui assumait la défense de l'accusé dans cette affaire.