Feux criminels: l'incendiaire sera évalué par un psychiatre judiciaire

L'individu qui serait à l'origine des incendies criminels de la rue Saint-Louis et de la rue Galt Ouest à Sherbrooke la semaine dernière sera évalué par un psychiatre judiciaire.
Marc-André Fuocu a été confié au département de psychiatrie du CHUS, lundi, pour que soit évaluée son aptitude à comparaître.
Des accusations d'incendie criminel sur la rue Saint-Louis, d'introduction par effraction et divers bris d'engagement ont été autorisées contre lui.
L'individu de 35 ans a été arrêté le 9 décembre dernier à la suite de l'incendie criminel allumé sur le balcon du 3e étage du 865 de la rue Saint-Louis.
Libéré sous conditions par les policiers, l'individu serait retourné au 412 de la rue Galt Ouest où un deuxième incendie a été allumé. Une accusation en lien avec ce deuxième incendie a aussi été autorisé.
Il a passé la fin de semaine derrière les barreaux.
Son avocat Me Benoit Gagnon de l'aide juridique a reporté le dossier au 19 décembre prochain pour le retour d'évaluation.
C'est Me Marie-André Ayotte qui représente le ministère public dans cette affaire.