Un homme s’est agrippé à une mini ambulance sur le site de la Fête du lac des Nations, alors que le véhicule se déplaçait pour aller secourir une personne en détresse.

Fête du lac : les policiers en ont vu de toutes les couleurs

Les policiers de Sherbrooke en ont vu de toutes les couleurs durant la Fête du lac des Nations, au cours des derniers jours.

En tout, 32 constats d’infraction ont été remis au cours des six jours de festivités. Du nombre, moins d’une dizaine ont été distribués pour avoir consommé du cannabis dans le parc Jacques-Cartier, ce qui enfreint le règlement municipal.

À LIRE AUSSI: Cannabis à la Fête du lac : le SPS a sévi

D’autres constats ont été émis pour entrave au travail d’un policier, pour tumulte et pour avoir tenté de sauter la clôture qui ceinture le site, énumère Samuel Ducharme, porte-parole du Service de police de Sherbrooke (SPS). 

Un jeune fugueur a aussi été retrouvé sur le site.

De plus, on a procédé à sept arrestations d’individus, notamment pour des bris de conditions de remise en liberté. Un autre a été arrêté après avoir mis en circulation de faux billets de 100 $.

Les policiers sont aussi intervenus quand un jeune homme s’est agrippé à un véhicule d’urgence se déplaçant pour aller prêter secours à une personne inconsciente sur le site de la fête, ajoute M. Ducharme. L’événement est survenu jeudi soir.

« On parle d’une amende de 1000 $ plus les frais, pour un total de 1541 $ », calcule-t-il.

« Il s’agit d’un homme de Montréal qui a été expulsé du parc. Une mini ambulance se déplaçait dans le parc. L’homme s’est mis à courir derrière et s’est agrippé au véhicule. »

Le SPS ne considère pas que l’édition 2019 de la Fête du lac des Nations a été particulièrement problématique malgré ces cas. 

« On parle d’un événement avec des foules imposantes et où de l’alcool est en vente. Les patrouilleurs s’attendent à en voir de toutes les sortes », dit-il.

« On ne retient quand même rien de majeur durant l’événement. »