Facultés affaiblies: un lieutenant du SPS demande de la preuve supplémentaire

Accusé de conduite avec les facultés affaiblies, un lieutenant du Service de police de Sherbrooke demande de la preuve supplémentaire dans son dossier.

Martin Lagueux avait été arrêté le 2 novembre 2017 à la suite d’un accident à l’intersection des rues Raby et King Est. Il avait percuté un poteau de feux de circulation en face du IGA-Couture de Fleurimont. 

Lire aussi: Un lieutenant du SPS accusé d’avoir conduit en état d’ébriété

Me Ariane Bergeron-Saint-Onge qui défend Martin Lagueux a annoncé au tribunal, lundi au palais de justice de Sherbrooke, qu’elle avait saisi un expert dans le dossier.

Me Bergeron-Saint-Onge a déposé une requête en divulgation de preuve dont la date d’audition sera déterminée vendredi prochain.

La requête a été signifiée à Me François Parent qui représente le ministère public dans cette affaire.

Une demi-journée doit être réservée pour l’audition de cette requête.

C’est un juge de l’extérieur de la région qui entendra la requête puis le procès.

Le policier n’était pas en fonction lors des événements pour lesquels il est accusé.

Si Martin Lagueux était absent lors du dépôt des accusations contre lui, des officiers syndicaux de l’Association des policiers et policières de Sherbrooke (APPS) étaient toutefois présents au palais de justice de Sherbrooke. 

Le policier a été placé dans des tâches administratives avec solde pour la durée des procédures judiciaires.