En quelques heures dans la nuit de samedi à dimanche, les policiers de Magog ont eu affaire à une mère et sa fille conduisant sous l’effet de l’alcool.

Facultés affaiblies pour la mère et la fille

Les policiers de Magog ont eu affaire à une mère et sa fille conduisant sous l’effet de l’alcool. Les deux ont été arrêtées pour conduite avec les facultés affaiblies en quelques heures.

Samedi soir vers 23 h, près de l’intersection chemin des Pères et Norbel, des policiers de la Régie de police de Memphrémagog (RPM) ont interpellé une conductrice de 27 ans sous l’effet de l’alcool. Son véhicule était enlisé en bordure de la route, indique Sylvain Guay, lieutenant à la RPM.

« Elle a été arrêtée pour conduite avec les capacités de conduire affaiblies par l’alcool et amenée au poste de police pour y subir l’éthylomètre, qu’elle a refusé de passer, s’exposant ainsi à des accusations supplémentaires », dit-il.

Une fois libérée, vers 1 h dans la nuit de samedi à dimanche, la mère de cette dernière s’est présentée au poste de la RPM pour venir chercher sa fille. « Un policier a remarqué que la mère de 50 ans était aussi sous l’effet d’alcool », enchaîne M. Guay.

« Il a fait souffler la dame dans l’appareil de détection d’alcool, test qu’elle a échoué. La suspecte a été arrêtée au poste de police pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool et elle a échoué l’éthylomètre à deux reprises. »

Le permis de conduire de chacune a été suspendu pour 90 jours. Elles ont été libérées sur promesse de comparaître au palais de justice de Sherbrooke ultérieurement.