Les élèves et le personnel sont à l'extérieur de l'établissement.
Les élèves et le personnel sont à l'extérieur de l'établissement.

Évacuation à l'école Montcalm [VIDÉO]

Tommy Brochu
Tommy Brochu
La Tribune
Andréanne Beaudry
Andréanne Beaudry
La Tribune
Le pavillon Montcalm de l’école secondaire Mitchell-Montcalm a été évacué, mardi après-midi, pour effectuer des vérifications après un appel préoccupant. La situation est maintenant sous contrôle et l’école recommencera mercredi.

« En après-midi, l’école a reçu un appel avec certaines allégations qui étaient préoccupantes par la direction de l’école, explique le directeur du service des communications et secrétaire général au Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke, Donald Landry. La direction nous a contactés et a contacté le Service de police de Sherbrooke (SPS) et il a été convenu ensemble de faire une certaine vérification des lieux. Finalement, il s’avère que tout était sécuritaire et tout demeure sécuritaire pour les élèves et le personnel. La vie reprend dès demain. »

La nature des allégations n’a pas été confirmée par le CSSRS ni par le SPS. « Le Service de police passe en mode enquête », commente M. Landry.

L’évacuation des élèves s’est passée durant la pause entre le troisième et le quatrième cours. « Il restait une dizaine de minutes avant la récréation, on a donc attendu pour que les jeunes puissent quitter dans le calme et que ça se passe bien. Au niveau des enjeux de sécurité, il n’y avait pas nécessairement une menace immédiate. On a donc jugé bon d’attendre », explique-t-il.

Un protocole est établi pour ces « situations sensibles et préoccupantes ». 

« La base de ça, c’est toujours de contacter les policiers ou les pompiers et travailler en collaboration avec eux. Ce sont nos principaux partenaires dans ces protocoles », assure M. Landry.

De son côté, le SPS a publié un message sur Facebook un peu avant 15 h. « Une information amène les autorités publiques à évaluer certaines choses. Il n’y aurait toutefois pas de danger pour les élèves et le personnel », précise le corps policier dans sa publication.

Tous les élèves et le personnel de l’établissement ont été évacués.

« On a entendu un message à l’interphone pendant notre cours pour nous signifier une alerte à la bombe et que l’école était arrêtée. Que les policiers aidaient la direction afin de régler ce problème », témoigne Félix Doyon, un élève, à La Tribune

« Ils nous ont déstressés, renchérit Daphnée Dubé, une autre élève. Ils vont nous redonner des nouvelles. »