En boisson, elle confond le feu vert et le rouge

Une conductrice en boisson a confondu le feu vert et le rouge, dimanche soir au centre-ville de Magog.

La femme de 46 ans a soufflé plus de deux fois la limite permise pour l’alcool au volant à la suite d’un accident et d’un délit de fuite, rapporte la police de Magog. L’événement est survenu vers 20h40 à l’intersection des rues Merry et Principale à Magog.

«Un témoin a aperçu le véhicule Honda Civic de la dame heurter un autre véhicule. Même si le feu de circulation était vert, l’automobile de la suspecte a reculé et percuté l’avant du véhicule qui le suivait», signale Mickaël Laroche, agent de relations médias à la Régie de police de Memphrémagog (RPM).

«Par la suite, la dame a quitté les lieux, malgré le fait que le feu de circulation était maintenant devenu rouge. Le témoin et le conducteur du véhicule qui a été percuté ont alors eu la présence d’esprit de suivre le véhicule suspect jusqu’à ce qu’il s’immobilise moins d’un kilomètre plus loin dans une entrée privée sur la rue Des Pins.»

En se rendant vers cet endroit, la conductrice aurait fait d’autres infractions au Code de la route, notamment en passant sur un autre feu rouge et en ne s’immobilisant pas correctement à des arrêts obligatoires, ajoute M. Laroche.

Après une très brève enquête des policiers de la RPM appelés sur place, la Magogoise a été arrêtée et transportée au poste de police afin qu’elle fournisse des échantillons d’haleine. «Les résultats ont démontré que son taux d’alcool dans son sang dépassait plus de deux fois la limite permise. Étant donné ces faits, son permis de conduire a été saisi pour une période de 90 jours et son véhicule sera gardé à la fourrière pour les 30 prochains jours», note l’agent Laroche.

«Elle comparaîtra au palais de justice de Sherbrooke à une date ultérieure.  Heureusement, les dommages sur les véhicules ne sont que mineurs, mais surtout, personne n’a été blessé lors de l’événement. »