Valérie Thibault et son avocate Me Julie Beauchemin

Employeur floué pour 145 000 $: la fraudeuse Valérie Thibault ira en prison

SHERBROOKE - La fraudeuse récidiviste Valérie Thibault d'East Angus n'évitera pas la prison. La femme de 37 ans a reconnu une fraude qui a été établie à 145 000 $ envers son employeur,l'entreprise Lekla, entre octobre 2013 et juin 2016.

Le moment de l'imposition de sa peine a été fixé, mercredi, au palais de justice de Sherbrooke.

« Il y aura une suggestion commune dans le dossier », a affirmé au tribunal l'avocate de la défense Me Julie Beauchemin.

La juge Claire Desgens de la Cour du Québec a déterminé que la peine sera imposée à l'accusée le 29 avril.

« Je veux être claire qu'il n'y aura pas d'autre remise. Nous sommes rendus à une vingtaine de reports », a prévenu la juge Desgens.

Valérie Thibault avait plaidé coupable en août 2018 à une fraude de plus de 5000 $ à l'endroit de son ancien employeur, de fabrication de faux et de bris de probation.

Elle occupait les fonctions de secrétaire administrative.

Valérie Thibault avait accès aux cartes de crédit de l'entreprise, mais elle les a utilisées pour ses dépenses personnelles.

Elle possède des antécédents judiciaires en semblable matière. Elle a été condamnée en 2016 à 240 heures de travaux communautaires à la suite d'une fraude d'un autre employeur, Compresseur Paramec de Sherbrooke, qu'elle a dû rembourser.

C'est Me Claudie Marmet qui représente le ministère public.