Dans le secteur du chemin Galipeau à Ascot Corner, l’explosion survenue vers 12 h 30 a projeté des morceaux de roche partout sur la chaussée ainsi que sur des commerces et des véhicules jusqu’à 50 mètres à la ronde.

Dynamitage: une bonne frousse à Ascot Corner

Une explosion causée lors de travaux de dynamitage en bordure de la route 112 a lourdement endommagé une voiture qui y circulait, causant un choc nerveux à une automobiliste. La déflagration a également projeté des morceaux de roc sur plusieurs devantures de commerces. Par chance, personne n’a été blessé.

Dans le secteur du chemin Galipeau, où sont menés les travaux de dynamitage, l’explosion survenue vers 12 h 30 a projeté des morceaux de roche partout sur la chaussée ainsi que sur des commerces et des véhicules jusqu’à 50 mètres à la ronde. 

Sur une photo devenue virale au cours de la journée, on peut apercevoir une Toyota Corolla dont l’arrière de l’habitacle a été complètement compressé par un morceau de roc, démontrant qu’une tragédie a été évitée de peu. Personne ne se trouvait à l’arrière du véhicule au moment de l’impact.

« Ça fait plusieurs semaines que l’on sent des secousses à cause des travaux, mais aujourd’hui, c’était à une tout autre intensité, confie Suzanne Lamarche, qui habite sur la rue Marcheterre à proximité du lieu de l’explosion. La maison au grand complet a tremblé, on se demandait vraiment ce qui s’était passé. On était vraiment estomaqués quand on a vu la photo de la voiture qui a été frappée. »

Des commerces situés directement de l’autre côté de la rue ont reçu des roches sur leurs devantures, causant des dommages mineurs. L’ancien dépanneur au coin du chemin Galipeau a été atteint, ainsi que le resto Chez Mom, où plusieurs personnes étaient regroupées pour casser la croute. 

« C’était vraiment épeurant comme scène, on a entendu une grosse explosion et on a immédiatement vu un nuage de poussière et de roche se diriger vers les fenêtres du restaurant, a confié François Plante, qui était sur les lieux au moment de l’incident. Des roches ont frappé de plein fouet le restaurant, ça a vraiment pris tout le monde par surprise. »

« J’espérais que personne n’ait été blessé à l’extérieur, ce que j’ai été soulagé d’apprendre par après, poursuit-il. Les conséquences auraient pu être très graves, certains morceaux étaient gros comme des balles de baseball. Je ne crois pas que ce soit la faute des dynamiteurs, leur travail est parfois très imprévisible. »

« Il n’y aurait pas eu de blessé. Une dame a été transportée à l’hôpital pour un état de choc », mentionne Aurélie Guindon, porte-parole de la Sureté du Québec en Estrie. Un inspecteur en matière d’explosif de la Sûreté du Québec est affecté à cet évènement. »

La CNESST a également été avisée afin qu’on procède à une enquête sur les circonstances de l’incident.