Les déplacements dans les rues de Sherbrooke n’ont pas été faciles, lundi, en ce lendemain de tempête de neige.

Dur lendemain de tempête

La circulation automobile dans les rues de la ville de Sherbrooke n’a pas été de tout repos, lundi, 24 heures après le plus fort de la tempête de dimanche.

À certains moments, on a dû fermer des rues problématiques en attendant que les équipes des travaux publics puissent épandre des abrasifs, explique Martin Carrier, porte-parole du Service de police de Sherbrooke (SPS).

À lire aussi: La tempête laisse plus de 30 cm de neige [PHOTOS et VIDÉO]

« Des automobiles immobilisées dans des bancs de neige sont abandonnées par leur propriétaire. D’autres sont incapables d’avancer. Ça complique le travail. La situation est problématique depuis la fin de l’avant-midi. »

« Nous avons reçu de 30 à 40 appels juste pour des véhicules abandonnés ou en panne. Les délais pour avoir une dépanneuse sont plus longs des journées comme aujourd’hui. Heureusement, il y a eu seulement quelques accrochages mineurs. »

Les rues Galt, Bowen et Don Bosco sont parmi celles ayant retenu l’attention, ajoute M. Carrier.

L’idée de fermer les écoles de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke a été la bonne, dit-il. « C’était une excellente idée. Imaginez si nous avions eu tout le trafic du transport scolaire en plus, commente-t-il. Ça aurait compliqué l’entretien du réseau routier encore davantage. »

« Le mot d’ordre, une journée comme aujourd’hui, c’est de demeurer le plus possible à la maison si on n’a pas d’obligation de sortir en véhicule. »

La Ville de Sherbrooke évalue que les accumulations de neige ont atteint 45 centimètres sur son territoire. Les équipes ont poursuivi les opérations d’épandre des abrasifs, puisque la neige durcie rend les côtes et intersections glacées.

L’ouverture des trottoirs s’est avérée difficile à cause des grandes quantités de neige reçues et de la poudrerie, précise-t-il. Certains endroits présentent des accumulations de neige tassée allant jusqu’à 1 mètre.

Environ 75 % du réseau piétonnier était dégagé sur surface enneigée, en fin d’après-midi lundi. Les sections prioritaires (corridors scolaires et zones commerciales) avaient été dégagées. On a fait de même devant les abribus.

Il faudra compter au moins cinq nuits pour retirer des rues la neige tombée dimanche à Sherbrooke. Les équipes du Service de l’entretien et de la voirie de la Ville de Sherbrooke procéderont de nuit à l’enlèvement des bancs de neige à compter de lundi soir. Les opérations débuteront vers 22 h.

Les bancs de neige seront enlevés le long des rues qui sont bordées de trottoirs ou qui comprennent un corridor scolaire, ajoute la Ville. Le stationnement dans les rues la nuit (soit entre minuit et 7 h) demeurera interdit pendant toute la durée de ces opérations de déneigement afin de faciliter celles-ci.

La Ville de Sherbrooke invite les citoyens à respecter ces heures d’interdiction et à sortir leurs bacs roulants le matin même de la collecte et à les ranger dès que possible.

Par ailleurs, la Ville de Sherbrooke commencera à déneiger ses 4500 bornes-fontaines. Cette opération devrait durer environ une semaine.