Une perquisition a eu lieu au 1 de la rue Alexandre à Sherbrooke tout près de la rue King Ouest.

Drogue: le SPS frappe sur la rue Alexandre

Un lieu de consommation et de vente de stupéfiants a été démantelé mercredi matin au centre-ville de Sherbrooke.
Munis d'un mandat de perquisition pour procéder à l'arrestation d'un individu de 34 ans, les policiers ont trouvé le suspect dans son logement du 1 de la rue Alexandre, mais aussi cinq autres personnes recherchées pour diverses infractions.
Cocaïne, crack et plus de 1000 pilules de méthamphétamine ont été découverts sur les lieux.
« C'est le groupe d'intervention qui est entré en premier dans le logement du suspect. Nous avons frappé à cet endroit à la suite d'une courte enquête », explique le porte-parole du SPS, Martin Carrier.
Le principal suspect dans cette affaire fait face à diverses accusations en lien avec la possession et le trafic de stupéfiants.
Benoit Préfontaine, a comparu mercredi après-midi devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec au palais de justice de Sherbrooke.
Il a été accusé de possession de stupéfiants dans le but d'en faire le trafic et de possession de biens criminellement obtenus.
Préfontaine est défendu par Me Jean Leblanc, alors que les accusations ont été autorisées par Me Émilie Baril-Côté.
« Le logement du suspect servait vraisemblablement de lieu de consommation et de vente de stupéfiants. En plus de la drogue, les policiers ont trouvé une certaine quantité d'argent de même qu'une liste de comptabilité », mentionne le porte-parole du SPS.
Les cinq individus qui se trouvaient sur place étaient recherchés pour des mandats d'arrestation en lien avec le vol à l'étalage notamment.
Richard Ortuso
Yvan Garneau en compagnie de son avocat Me Christian Raymond.
Deux trafiquants plaident coupable
Yvan Garneau et Richard Ortuso ont reconnu leur implication dans une affaire de possession de cannabis dans le but d'en faire le trafic.
Devant le juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec, ils ont plaidé coupable, mercredi, à leur implication dans une affaire de culture de cannabis sur le chemin Learned Plain dans le Haut-Saint-François.
Garneau et Ortuso se trouvaient dans la plantation lorsque les policiers de la Sûreté du Québec sont débarqués le 8 octobre 2015.
C'est une source codée qui avait fourni l'information aux policiers de l'existence de cette plantation extérieure.
Yvan Garneau et Richard Ortuso ont reconnu devant le tribunal avoir eu « la connaissance, le contrôle et le consentement » du contenu de la remorque accrochée à un jeep dans lequel se trouvait de la marijuana.
Ils ont plaidé coupable au chef d'accusation amendé de possession dans le but de trafic de moins de trois kilos de cannabis.
Me Marilène Laviolette du ministère public de même que Me Christian Raymond, pour Garneau, et Me Benoit Gagnon de l'aide juridique, pour Ortuso, ont annoncé au tribunal qu'ils présenteraient une suggestion commune.
La peine devrait être imposée au retour du dossier devant le tribunal le 13 septembre prochain.
Accusé dans cette affaire, Mathieu Ouellette devrait subir son procès le 7 juillet prochain.
125 kg de cannabis
Les trois individus avaient été arrêtés le 8 octobre 2015 en compagnie de Jean-François Massé dans un champ de production de cannabis dans le Canton de Newport,
Ils venaient vraisemblablement de terminer leur récolte de plants de cannabis.
Les individus venaient de charger les plants de cannabis et s'apprêtaient à quitter les lieux lorsque les policiers de la SQ sont débarqués.
Cette opération a permis la saisie de plus de 126 kilos de cannabis en vrac. Le cannabis était prêt à être transformé pour la vente. Un véhicule utilitaire sport a été saisi comme bien infractionnel lors de l'opération policière.