l'accident mortel est survenu sur le chemin Sainte-Catherine à Sherbrooke, en décembre 2015.

Drogue, cellulaire et un feu rouge brûlé en cause dans un accident mortel

Encore sous l'effet de résidus de drogue, Dominic Saint-Cyr a brûlé un feu rouge alors qu'il parlait au cellulaire sur main libre lorsqu'il a été happé mortellement sur le chemin Sainte-Catherine à Sherbrooke en décembre 2015.
L'individu de 40 ans et son fils de 4 ans, Xavier, ont perdu la vie à la suite de cette collision avec un véhicule Ford F-250 qui poursuivait sa route vers le chemin Dunant à partir de la bretelle d'accès de l'autoroute 410.
Ces événements tragiques se sont déroulés le 19 décembre 2015 vers 10 h 15.
« Il y a eu infraction au Code de la route, le conducteur du véhicule Acura décédé a circulé sur un feu rouge. Selon l'ensemble des faits, une diminution de la concentration résultat de l'utilisation du téléphone cellulaire en mode mains libres et l'intoxication aux stupéfiants sont en cause dans cet accident. En effet, il est important de rappeler que malgré l'utilisation d'un dispositif mains libres, l'utilisation d'un téléphone cellulaire lors de la conduite d'un véhicule reste une source de distraction importante. Ceci n'est pas une infraction au Code de la sécurité routière », explique la coroner Dre Chantal Bernier dans son rapport d'investigation qui vient d'être rendu public.
Résidant à Saint-Germain-de-Grantham, Dominic Saint-Cyr venait d'aller chercher une roue usagée pour son véhicule Acura dans le secteur Rock Forest.
La coroner note dans son rapport la présence de méthamphétamine dans l'urine de même que du THC à la suite de la consommation de marijuana ou de cannabis.
Dominic Saint-Cyr est décédé des multiples blessures au thorax et à l'abdomen subis lors de cet accident. Son fils de quatre ans a succombé à de multiples traumatismes crâniens, cervicaux et thoracoabdominaux.
À la suite de cet accident, une limite de vitesse officielle à 70 km/h a été installée.
Des feux de circulation additionnels ont été installés pour doubler la visibilité lumineuse pour le conducteur qui doit s'arrêter à l'intersection de la montée d'Ascot à partir du chemin Sainte-Catherine.