L'ex-enseignant Conrad Sarrazin a été condamné à la prison.

Dix-huit mois de prison pour des crimes vieux de 50 ans

L'ex-enseignant Conrad Sarrazin devra passer les 18 prochains mois derrière les barreaux afin de payer pour des crimes à caractère sexuel commis à Wickham entre 1967 et 1971.
La juge Marie-Josée Ménard s'est ainsi rendue à la suggestion « correcte » des avocats de la Couronne et de la défense qui tenait compte du fait que l'homme, aujourd'hui âgé de 66 ans, n'avait pas d'antécédents judiciaires, n'a pas récidivé depuis les événements et a enregistré un plaidoyer de culpabilité.
La peine est assortie d'une probation de deux ans, au cours de laquelle l'accusé devra garder la paix et ne pourra entrer en contact avec ses deux victimes. Son nom sera aussi inscrit au registre des délinquants sexuels.
Sarrazin a reconnu sa culpabilité à des accusations de grossière indécence et d'attentat à la pudeur. À plusieurs reprises, il a initié des contacts sexuels avec ses victimes et les a incités à lui toucher les parties génitales.
Les deux victimes ont adressé des lettres à l'accusé et au tribunal afin d'exprimer leurs émotions en lien avec ces événements. Ces missives n'ont pas été lues publiquement et ont été scellées au dossier.
C'est accompagnées de certains de leurs proches que les deux victimes ont assisté à cette 42e et dernière comparution au palais de justice de Drummondville dans cette affaire.
Elles se sont dites soulagées d'enfin pouvoir tourner cette triste page de leur vie et espèrent que l'accusé sera en mesure de trouver l'aide nécessaire à son rétablissement dans le cadre de sa peine.