Deux pompiers de la Régie intermunicipale de prévention et de protection incendie Memphrémagog Est ont été blessés lors d’un incendie survenu lundi soir à Sainte-Catherine-de-Hatley.

Deux pompiers blessés lors d’un incendie à Ste-Catherine

Deux pompiers ont été blessés lors d’une intervention visant à combattre un incendie survenu lundi soir à Sainte-Catherine-de-Hatley.

L’un des pompiers blessés a eu le pied transpercé par un couteau qui se trouvait sur le plancher de la cuisine de la maison où le feu s’est déclaré, peu avant 20 h, explique le directeur de la Régie intermunicipale de prévention et de protection incendie Memphrémagog Est, Éric Richard.

L’autre pompier blessé s’est cogné la tête sur un camion alors qu’il était au repos, ajoute M. Richard. Dans les deux cas, ils ont été transportés à l’hôpital.

« Le couteau est entré dans le flanc de la botte et a passé de bord en bord de son pied, dit-il.

« Les ambulanciers sont arrivés rapidement et l’ont conduit à l’hôpital où il a passé la nuit. Il doit subir des tests. »

Trois casernes

Les flammes avaient pris naissance dans le garage d’une maison située sur la rue de la Coudrière. 

C’est le propriétaire des lieux qui a contacté le 911 pour signaler le feu après avoir senti la présence de fumée en provenance du garage. 

À l’arrivée des pompiers, la maison avait été évacuée et le feu sortait du garage et cherchait à s’attaquer à la résidence, mentionne le directeur Richard. Le travail des pompiers a été compliqué par la présence de deux bonbonnes de propane dans le garage.

On a pu repousser le feu afin de limiter la propagation à la maison. 

On a fait appel aux effectifs de trois casernes de la Régie intermunicipale. Au plus fort de l’intervention, on avait près de 30 pompiers sur place. Ils ont réussi à circonscrire les flammes. Seul le mur entre le garage et la maison a été endommagé.

On ne connaît pas la cause exacte du feu, mais on penche pour une défectuosité dans un des véhicules présents dans le garage ou pour un trouble électrique, déclare M. Richard.