L'une des présumées voleuses.

Deux coupes de cheveux volées à Sherbrooke

Deux jeunes femmes ont volé... des coupes de cheveux, jeudi soir, dans un salon de coiffure de Sherbrooke. Les femmes, qui étaient les dernières clientes de la soirée, se sont sauvées sans payer après s’être fait faire des mèches, ce qui laisse deux factures d’environ 150 $ impayées à la propriétaire, Marie Dionne.

La propriétaire, qui était absente au moment des faits, assure que les employées ne se sont doutées de rien. « Quand le travail a été terminé, l’une est sortie pour aller fumer. Son amie a dit qu’elle allait payer. Elle est aussi sortie pour aller lui poser une question sur un produit et elles ne sont jamais revenues », explique Mme Dionne.

« C’était quand même habile, poursuit Mme Dionne. C’était plausible. On voit souvent des clients qui vont fumer après une coiffure. C’était très bien fait. Elles se sont arrangées pour être les dernières à sortir. Ça s’est passé vite. »

Les présumées voleuses sont même venues au salon avant de faire leur coup. « Les filles sont passées en après-midi. Elles voulaient faire leurs mèches en même temps. Elles ont donné de faux noms et de faux numéros de téléphone, mais on l’a seulement su après », indique la propriétaire de Marie Dionne coiffure.

« Ça ne m’est jamais arrivé. En 35 ans de carrière, c’est la première fois que je vois ça », déplore-t-elle.

Une plainte a été acheminée au Service de police de Sherbrooke (SPS). « C’est déjà sous enquête, assure Marie Dionne. C’est sûr que la police a des urgences plus importantes et c’est très correct. Cependant, les réseaux sociaux, c’est fantastique pour ça. Les gens sont solidaires à toutes sortes de choses comme ça. Ils sont vigilants. »

Informations

Selon ce qu’elles ont dit aux coiffeuses, les deux femmes seraient âgées de 18 et de 22 ans. « Celle de 18 ans paraissait un peu plus vieille. On a écrit sur Facebook les âges qu’elles ont affirmé avoir. Elles nous ont dit qu’elles venaient d’arriver en région et qu’elles étaient en recherche d’emploi », commente Mme Dionne.

De plus, les employées ont aperçu un véhicule de couleur foncée. Des photos des cheveux des jeunes femmes ont été partagées sur la page Facebook du salon de coiffure.

Du côté du SPS, le lieutenant Provencher assure que le dossier est ouvert. « On a quelque chose de bon dans le dossier », a-t-il confirmé, ne pouvant cependant confirmer qu’il s’agit de suspects.

L'une des présumées voleuses.
L'une des présumées voleuses.
L'une des présumées voleuses.