Des nombreux policiers seront présents à Québec et dans Charlevoix à l’occasion du Sommet du G7.

Des policiers de Sherbrooke seront au G7

Des policiers de Sherbrooke font partie des forces de l’ordre dans le cadre du sommet du G7 qui se déroulera dans Charlevoix dans les prochains jours.

Un épais secret entoure la participation de la délégation sherbrookoise au sein des effectifs de la sécurité de cette réunion des leaders des pays les plus industrialisés de la planète.

Lire aussi: G7: des manifestants s’activent devant l’Assemblée nationale

Pourquoi manifester au G7?

G7: quand les chefs d’État voyagent

La sécurité du G7 vue du Manoir Richelieu

Au Service de police de Sherbrooke (SPS), on évite de commenter. Le porte-parole du SPS, Martin Carrier, a refusé d’aborder la question lorsque joint par La Tribune sur le sujet.

Le Sommet du G7 regroupe les chefs de gouvernement des sept pays les plus industrialisés, dont le président américain Donald Trump, à La Malbaie, dans Charlevoix, vendredi et samedi, les 8 et 9 juin, sous très haute sécurité.

Trois manifestations sont prévues à Québec, jeudi soir, vendredi et samedi. L’Assemblée nationale a choisi de fermer ses portes jeudi après-midi et vendredi, de crainte d’éventuels débordements causés par des casseurs participant à ces manifestations.

Ces événements se dérouleront sous forte présence policière, dans Charlevoix et dans la capitale québécoise. La Sûreté du Québec (SQ) et la Gendarmerie royale du Canada ont déjà déployé des troupes. Le Groupe tactique d’intervention (GTI) du SPVM aurait été demandé sur place pour faire partie des effectifs.

Du côté de la SQ, on confirme que des policiers de la région estrienne ont été demandés sur les lieux. On ne précise cependant pas le nombre. Selon la porte-parole, Joyce Kemp, des agents spécialisés et du personnel civil de la SQ ont été affectés au sommet.

« Du personnel de plusieurs régions du Québec y sera », dit-elle.

« Les dessertes policières ne seront pas affectées. Nous garderons l’efficacité opérationnelle sur le territoire dans toutes les régions. »

On apprenait mercredi que le travail des policiers qui contiendront les manifestations entourant le G7 sera scruté par un groupe d’experts indépendants. Le ministre de la Sécurité publique Martin Coiteux a annoncé que ces trois experts devront lui remettre un rapport d’ici le 31 juillet. Avec Le Soleil et La Presse Canadienne