Des pancartes du candidat indépendant Edwin Moreno ont été vandalisées au cours des derniers jours à Sherbrooke.

Des pancartes de Moreno vandalisées

Le candidat indépendant dans Sherbrooke Edwin Moreno dénonce les actes de vandalisme dont certaines de ses pancartes ont été victimes.

Vendredi dernier, une des grosses pancartes installées au coin de la rue Terril et la Rue Kennedy Nord a été vandalisée « de façon violente ».

« La pancarte de grosse dimension n’a pas été seulement détachée du cadre en bois, elle a été aussi coupée en trois morceaux », s’insurge son organisation. 

« L’état final de la pancarte nous fait penser qu’il s’agit d’un acte prémédité, car difficilement, il est possible de couper une grosse pancarte en trois morceaux, sans l’utilisation des objets pointus ou tranchants. »

La campagne du candidat indépendant Edwin Moreno tient à dénoncer ces actes d’intolérance et de vandalisme. 

AbonnezvousBarometre

M. Moreno considère que ce type d’actes c’est « une attaque à la démocratie ».

« Je ne le prends pas personnel. Il y a ce genre d’acte à chaque élection. Mais il faut que ça soit dénoncé. Il faut arrêter ça. Peu importe le parti ou le candidat, nous devons respecter le travail fait par les citoyens qui ont décidé de s’impliquer en politique. Ce sont des bénévoles. » 

« Nous espérons que ce type d’actes de vandalisme ne se reproduiront pas. »

L’organisation du candidat Moreno souligne que, sur le même coin de rue, une pancarte du parti Libéral du Canada est installée, mais n’a pas été vandalisée.

Rappelons qu’en août M. Moreno a été carté de l’investiture libérale dans Sherbrooke par les instances nationales du parti. Il avait alors décidé de se présenter quand même, mais comme candidat indépendant.