Pascal Gagnon

Des compléments de preuve attendus dans le dossier de Pascal Gagnon

Pascal Gagnon qui est accusé du meurtre prémédité de son ancien partenaire d’affaires à Sherbrooke attend toujours des compléments de preuve dans son dossier.

Gagnon était de retour devant le tribunal, jeudi, au palais de justice de Sherbrooke pour la suite des procédures dans son dossier de meurtre au premier degré.

Lire aussi: Gagnon passera le temps des Fêtes en prison

Abattu par son ancien partenaire d’affaires

Pascal Gagnon, un individu qui combat vraisemblablement un cancer, aurait abattu son ancien partenaire d’affaires, Érick Lavoie.

Ce dernier se trouvait dans son domicile sur la rue de Bordeaux dans le secteur Rock Forest lorsque Gagnon est débarqué chez lui en fin de soirée. Il aurait atteint la victime mortellement à l’aide d’un projectile d’arme à feu.

Même si l’accusé n’était pas présent, les avocates au dossier Me Genevieve Crépeau du ministère public et Me Michèle Lamarre-Leroux de l’aide juridique ont convenu de remettre le dossier au 22 février prochain.

« J’ai rencontré mon client à la détention. On est en attente de communication de la preuve imminente », explique Me Lamarre-Leroux.

Aucune demande n’a été faite à la Cour supérieure concernant une éventuelle enquête sur remise en liberté.

« On avait un dossier primaire au dépôt des accusations. Les enquêteurs des crimes contre la personne de Montréal doivent m’acheminer de la preuve au dossier dans les prochaines heures », a signalé Me Crépeau.

Ce premier meurtre à survenir à Sherbrooke depuis 2014 aurait été perpétré le 4 décembre 2017.

Me Genevieve Crépeau