Des policiers ont inspecté la moto de Donald Lauzière.

Décès de l'abbé Donald Lauzière: onde de choc chez ses collègues

Bien qu'il était officiellement à la retraite, le décès soudain de l'abbé Donald Lauzière a constitué une véritable onde de choc pour ses collègues, ainsi que pour l'évêque de Nicolet André Gazaille. Tous considèrent son départ comme une grande perte pour l'Église de Nicolet.
« Donald était un bon collaborateur, précieux. C'est lui qui prenait soin de ma communauté chrétienne lorsque je partais en pèlerinage ou animait des week-ends de préparation au mariage. il demeurerait d'une grande aide pour ses confrères et les fidèles de quelques communautés locales », témoigne l'abbé Jean-Luc Blanchette, curé à Saint-Nicéphore.
Mgr Gazaille a eu peu d'occasions de côtoyer l'abbé Lauzière depuis qu'il a été porté à la tête du diocèse, il y a cinq ans. Le défunt étant déjà à la retraite en 2011. Cela n'empêchait toutefois pas l'abbé Lauzière de demeurer un témoin actif de sa foi et d'être très impliqué comme prêtre à Drummondville où il était accueilli avec toute son originalité.
« Son décès représente une grande perte pour les communautés locales auxquelles il rendait toujours de nombreux services, principalement dans les paroisses Saint-Nicéphore et Bon-Pasteur. Comme il était bien connu des motocyclistes, c'est aussi une pastorale de présence qui va manquer à ce milieu », affirme l'évêque.
Mgr Gazaille présidera les funérailles de Donald Lauzière, qui auront lieu samedi à 11h, en l'église Saint-Joseph de Drummondville. M. Lauzière sera également exposé vendredi de 14 h à 17 h et de 19 h à 22 h ainsi que le lendemain de 9 h à 10 h 30 au complexe Lemire de JN Donais.
 
L'hypothèse du malaise infirmée
Le coroner Yvon Garneau a, par ailleurs, infirmé l'hypothèse que l'accident qui a provoqué le décès de l'homme d'Église puisse être attribuable à un malaise.
« Les résultats préliminaires d'autopsie indiquent clairement qu'aucune lésion anatomique ne peut expliquer un malaise cardiaque ou autre chez M. Lauzière », dit-il. Ce dernier entend maintenant se pencher sur la configuration du rang Bord-de-l'eau à la limite de Sainte-Clotilde-de-Horton et Notre-Dame-du-Bon-Conseil. Plusieurs personnes ont fait état d'une courbe à l'inclinaison trop prononcée. On croit que le marche-pied de la moto de la victime peut avoir heurté le sol au cours des instants précédant l'impact.
« Je vais donc étudier davantage ce qui s'est passé avant la chute. Il semble qu'une bonne dizaine d'accidents sont survenus dans cette courbe au cours des dernières années », précise-t-il.
Rappelons que Donald Lauzière a perdu la maîtrise de son véhicule alors qu'il circulait en direction ouest sur le rang Bord-de-l'eau. Il a heurté la bordure de la route et a été projeté violemment sur le sol.
Le motocycliste qui l'accompagnait a rapidement contacté les services d'urgence. La victime, âgée de 79 ans, a été transportée à l'Hôpital Sainte-Croix de Drummondville où son décès n'a pu qu'être constaté.