Cruauté envers un chien: nouvelles accusations contre le propriétaire

Déjà recherché pour une affaire de cruauté envers les animaux, Stéphane Houle de Coaticook a aggravé son cas en s'en prenant à celui qu'il croit l'avoir dénoncé.
Houle, qui est détenu depuis la semaine dernière, verra de nouvelles accusations être déposées contre lui mardi au palais de justice de Sherbrooke.
L'individu de 45 ans a comparu sous des accusations d'introduction par effraction pour y faire des menaces ainsi que de voies de fait armées contre celui qui aurait dénoncé les mauvaises conditions dans lesquelles ses animaux étaient gardés.
Une accusation « d'avoir volontairement négligé ou omis de fournir les aliments, l'eau, l'abri et les soins convenables ou suffisants » était déjà autorisée contre lui.
Le mandat d'arrestation avait été lancé contre le propriétaire du chien Nelson qui a été retrouvé en piteux état lors de la fin de semaine du 22 avril dernier.
La Société protectrice des animaux de l'Estrie (SPA-Estrie) a procédé à une perquisition le 26 avril dernier au domicile du suspect sur la rue Child à Coaticook.
Un second chien de même qu'un chat domestique ont été trouvés sur place.
L'enquête sur remise en liberté de Stéphane Houle a été fixée pour procéder mardi au palais de justice de Sherbrooke.
C'est Me Christian Raymond qui assure la défense de Stéphane Houle, alors que Me Émilie Baril-Côté représente le ministère public.