Sébastien Labelle
Sébastien Labelle

Coups de feu à Stanstead: deux autres accusations contre Sébastien Labelle

Deux autres accusations viennent de s’ajouter au dossier de Sébastien Labelle à la suite de l’événement qui a mobilisé les forces policières à Stanstead le 13 juin dernier.

Des accusations de voies de fait armées contre une personne d’âge mineure ainsi que de voies de fait contre une femme ont été déposées contre l’individu de 42 ans.

À LIRE AUSSI: Labelle accusé d’avoir tiré en direction des policiers à Stanstead

Sébastien Labelle est détenu depuis son arrestation dans cette affaire le 13 juin dernier.

Son avocat Me Patrick Fréchette et la procureure aux poursuites criminelles Me Isabelle Dorion doivent procéder à l’enquête sur remise en liberté, mardi, au palais de justice de Sherbrooke.

Dans sa cavale armée dans la soirée du 13 juin dernier, Sébastien Labelle aurait tiré en direction des policiers qui tentaient de le localiser.

En se référant aux accusations portées contre Sébastien Labelle, ce dernier aurait commis une agression armée sur le chemin Curtis à Stanstead Est, où il réside, avant d’entreprendre une cavale.

En fin de journée, samedi, des coups de feu ont été entendus dans le secteur de Stanstead.

Une accusation d’avoir utilisé une arme à feu lors de sa fuite après avoir perpétré une agression armée a été portée contre lui.

La Sûreté du Québec a déployé ses forces pendant toute la soirée, samedi, pour retrouver l’individu. Le Service de police de Sherbrooke, la Gendarmerie royale du Canada et la Régie de police de Memphrémagog sont venus prêter main-forte pour localiser le forcené.

Huit accusations ont été initialement portées contre Sébastien Labelle, lundi, dont celle d’avoir déchargé une arme à feu dans l’intention d’échapper à son arrestation contre trois policiers pendant sa fuite de plus de cinq heures.

Cette accusation est passible d’une peine minimale de quatre années de prison.

Il est aussi accusé d’entrave au travail des policiers dans l’exercice de leurs fonctions.

Trois accusations de voies de fait en utilisant une arme contre autant de policiers ont été déposées contre Sébastien Labelle.

Le suspect armé a été arrêté vers 23 h à Stanstead sur le chemin Hackett, à quelques kilomètres de l’endroit où sa fuite a commencé.

Des accusations d’utilisation négligente d’arme à feu et de possession d’arme sans permis pèsent aussi contre lui.

Personne n’a été blessé lors de cette opération policière.