Conduite en état d'ébriété blessant un ado: elle veut faire avancer son dossier

Impliquée dans une affaire de délit de fuite causant des lésions alors qu'elle conduisait son véhicule avec les capacités affaiblies, Annie Lavoie de Dixville se tournera vers la facilitation judiciaire afin de faire évoluer son dossier.
Son avocat Me Michel Dussault s'est tourné vers cette option, mardi, au palais de justice de Sherbrooke avant de fixer le procès dans le dossier de la femme de 39 ans.
Annie Lavoie est accusée de délit de fuite causant des lésions, de conduite avec les capacités affaiblies causant des lésions et de conduite avec les capacités affaiblies le 18 novembre 2016.
La femme de Dixville est accusée d'avoir frappé un adolescent de 15 ans alors qu'elle circulait sur la route 143 à Dixville.
L'adolescent se trouvait sur la voie publique parce qu'il tentait de faire traverser des porcs. Annie Lavoie aurait alors frappé l'adolescent. Elle ne se serait pas arrêtée sur les lieux de l'accident.
Elle a été arrêtée quelques minutes plus tard par les policiers de la Sûreté du Québec qui ont réussi à remonter sa trace après une courte enquête. Elle dégageait vraisemblablement une forte odeur d'alcool. Soumise à l'alcootest, elle aurait enregistré un taux supérieur à la limite permise par la loi.
La collision avec le piéton est survenue vers 19 h sur la route 143 près du chemin Falconer. La victime dans cette affaire a subi de graves blessures. Il a été retrouvé inanimé près du garde-fou de la route 143 à Dixville par les policiers.
Le dossier reviendra au tribunal le 6 juillet prochain.