Cinq accusations en lien avec la pornographie juvénile

Cinq chefs d’accusation en lien avec la pornographie juvénile ont été déposés contre un individu de Saint-Francois-Xavier-de-Brompton.

Martin Letendre devra convaincre un juge de le remettre en liberté sous conditions. La procureure aux poursuites criminelles Me Joanny Saint-Pierre s’est opposée à la remise en liberté de l’accusé.

Martin Letendre était représenté par Me Jessyca Duval de l’aide juridique lors de la sa comparution au palais de justice de Sherbrooke.

L’individu de 59 ans est accusé de production de pornographie juvénile entre le 1er août 2018 et le 16 janvier 2019.

Letendre doit aussi répondre d’accusations d’avoir accédé à la pornographie juvénile et de possession de pornographie juvénile entre le 2 juin 2018 et le 16 janvier 2019.

Deux accusations de distribution de pornographie juvénile ont été portées pour les 1er août et le 16 septembre 2018.

L’individu a été arrêté, mercredi, à son domicile du 6e rang à Saint-Francois-Xavier-de-Brompton.

Le matériel informatique saisi à son domicile sera analysé par les policiers spécialisés de la Sûreté du Québec.

La SQ rappelle que les experts en matière de cybercriminalité et d’exploitation sexuelle des enfants travaillent en étroite collaboration avec la Gendarmerie royale du Canada et l’ensemble des policiers municipaux. Depuis la mise en place de la stratégie provinciale de la SQ en matière de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants en 2012, près de 500 arrestations ont été réalisées.

Le public invite le public à signaler toute situation d’exploitation sexuelle des jeunes sur Internet à cyberaide.ca.