Cartel de l'essence: Bonin et Bédard jugés à St-Jean?

Deux accusés du cartel de l'essence Céline Bonin et Richard Bédard devraient subir leur procès à Saint-Jean-sur-Richelieu.
La poursuite et la défense ont soumis au juge Martin Bureau de la Cour supérieure, jeudi au palais de justice de Sherbrooke, que le procès des deux inidvidus accusés depuis juillet 2008 soit déplacé en Montérégie.
Richard Bédard et Céline Bonin sont accusés de complot pour avoir fixé les prix à la pompe entre le 1er avril 2005 et le 29 mai 2006 dans les marchés de Sherbrooke, Magog, Thetford Mines et Victoriaville.
Céline Bonin et Richard Bédard, qui travaillaient pour Couche-Tard lors des faits allégués, ont été ciblés dans le cadre de l'enquête « octane » du Bureau de la concurrence du Canada en 2005 et 2006. Les avocats de la défense Me Stéphane Eljarrat et Me Louis Bealleau en défense avaient déposé une requête en changement de venue basée notamment sur la crainte qu'un jury partial puisse être constitué dans le district judiciaire de Saint-François.
Rappelons que les automobilistes de Sherbrooke sont tous inclus dans le recours collectif du cartel de l'essence où il y a eu un règlement au début du mois de septembre.
Craignant une requête en délais déraisonnable basé sur l'arrêt Jordan, la poursuite a d'abord accepté le procès soit déplacé dans le district de Laval en autant que la défense renonce aux délais judiaiires à partir de février 2018.
À la demande du juge Bureau, les deux parties ont accepté que le compromis que le procès puisse se dérouler à Saint-Jean-sur-Richelieu étant donné qu'il pourrait vraisemblablement être entendu plus rapidement avec un juge qui pourrait se déplacer de l'Estrie.
Le procès devant jury de Céline Bonin et Richard Bédard pourrait se dérouler sur huit semaines.
Le juge BUreau a pris l'entente des parties en délibéré. Il rendra une décision le plus rapidement possible en ofnction de l'endroit où le procès puisse être entendu le plus rapidement possible.
Rappelons qu'un d'Irving, Srege Parent, a obtenu en 2015 que son procès devant jury soit déplacé à Montréal à la suite d'une requête en changement de venue. Ce procès devant juge et jury a été fixé en 2019 au palais de justice de Montréal.
Linda Proulx, du Pétro-Canada du chemin de la Rivière-aux-Cerises à Orford, qui avait réussi à obtenir un nouveau procès par la Cour d'appel du Québec sera jugée du 8 au 12 janvier 2018.
Le débat sera centré sur les questions de l'appartenance de Linda Proulx au marché de Magog.
La pétrolière Irving, elle, subira son procès à compter du 6 novembre prochain pour six semaines à Sherbrooke.