Capté deux fois en excès de vitesse à trois km de distance

Quand on croise un policier en train de surveiller la vitesse au radar sur l’autoroute, un autre agent peut faire de même quelques kilomètres plus loin…

Un automobiliste l’appris à ses dépens, mercredi après-midi alors qu’il circulait sur l’autoroute 10 dans le secteur de Magog.

Vers 14h05, un policier de la Sûreté du Québec (SQ) du poste autoroutier de l’Estrie a capté le chauffard alors qu’il filait à vive allure à la hauteur d’Austin, soit à plus de 140 km/h, signale Aurélie Guindon, porte-parole de la SQ.

«Le contrevenant, un résident d’Ascot Corner âgé dans la vingtaine, a reçu un constat d’infraction de 308$ et trois points d’inaptitude», indique-t-elle.

«Quelques minutes à peine après avoir reçu ce constat d’infraction, le même conducteur a été capté encore en excès de vitesse trois kilomètres plus loin, à Magog, par un collègue du policier du poste autoroutier.»

Cette fois-ci le conducteur circulait à plus de 130 km/h, ce qui lui a valu un second constat de 225$ et trois autres points d’inaptitude.

Selon Mme Guindon, «il ne faut donc pas croire que lorsque l’on croise un policier sur la route, il s’agit du seul dans le secteur…»

«La Sûreté du Québec rappelle que la vitesse est l’une des premières causes de collision mortelle au Québec.»