De jeudi à dimanche dernier, les policiers de la SQ ont effectué une présence dans les sentiers de motoneigistes et de quadistes en Estrie.

Capté à 100 km/h en motoneige dans une zone de 30

Rouler à vive allure en motoneige près d’une zone résidentielle peut coûter cher. Un motoneigiste l’a appris à ses dépens récemment alors qu’il se trouvait à Danville.

La Sûreté du Québec rapporte que les policiers de la MRC des Sources sont intervenus dimanche auprès du motoneigiste qui circulait «à vive allure près de la rue Pelchat, soit dans un sentier situé à proximité d’un secteur résidentiel».

«Les policiers, postés en surveillance à la croisée du sentier avec la voie publique, selon l’agente Aurélie Guindon, ont capté le motoneigiste qui circulait à plus de 100 km/h dans la zone de 30.»

Cette infraction lui a valu une amende de 799$, ajoute-t-elle.

De jeudi à dimanche dernier, les policiers de la Sûreté du Québec ont effectué une présence accrue dans les sentiers réservés aux motoneigistes et aux quadistes.

Une opération spécifique de surveillance des sentiers dans le district Sud, soit en Montérégie, en Estrie et au Centre-du-Québec, a permis de réaliser plus de 90 activités de patrouille ou surveillances effectuées par les policiers afin de prévenir les collisions et d’accroitre la visibilité policière dans les sentiers récréotourisques en pleine saison hivernale.

À cet effet, plus de 1200 usagers ont été interpellés par les policiers, notamment aux croisées des sentiers, afin de les sensibiliser aux risques associés au non-respect des lois et règlements en vigueur, ajoute Mme Guindon, porte-parole de la Sq en Estrie.

L’opération a permis de procéder à l’émission d’une soixante de constats d’infraction. Les policiers ont également émis une soixantaine d’avertissements pour diverses infractions ainsi que procédé à trois expulsions des sentiers.