Cannabis : trois hommes plaident coupables

Trois hommes impliqués dans une affaire de production et de trafic de cannabis ont plaidé coupables, mardi, au palais de justice de Sherbrooke.

Arrêtés en mai 2016 lors d’une opération conjointe de la Sûreté du Québec et du Service de police de Sherbrooke, Michel Talon de Stornoway, Sylvain Veilleux de Cookshire-Eaton et Denis Denault de Hatley ont reconnu leur implication dans la possession de cannabis dans le but d’en faire le trafic pour le premier et de production de cannabis pour les deux autres, mardi, devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec.

C’est une conférence de facilitation entre les avocats au dossier et la juge Claire Desgens de la Cour du Québec qui a permis de rapprocher les partis pour permettre aux accusés d’enregistrer des plaidoyers de culpabilité.

La Sûreté du Québec a frappé le 19 mai 2016 à Sherbrooke, Stornoway et Cookshire-Eaton pour procéder à l’arrestation des trois suspects.

Sylvain Veilleux, défendu par Me Christian Raymond, a reconnu son implication dans la production de cannabis entre décembre 2015 et mai 2016 à Sherbrooke, Cookshire-Eaton, Hatley et Stornoway ainsi que de possession de cannabis dans le but d’en faire le trafic.

À trois lieux de production, les policiers ont saisi 680 plants de cannabis à divers degrés de maturité, dont plus de 116 plants dans une résidence de la rue Bowen Sud à Sherbrooke, 350 boutures à Hatley de même que 200 plants à Stornoway.

Denis Denault, défendu par Me Mélissa Gilbert, a reconnu la production de cannabis à Hatley entre décembre 2015 et mai 2016. Mais lors de la perquisition, la plantation avait été démantelée. Aucun plant n’a été saisi.

Denault et Veilleux reviendront devant le tribunal le 7 février pour l’imposition de leurs peines.

Michel Talon

70 kg de cocottes

Lors de la frappe policière, 70 kilos de cocottes de cannabis ainsi que quelques livres de cannabis en vrac prêts à la revente ont été saisis.

Michel Talon, défendu par Me Audrey Parizeau de l’aide juridique, a plaidé coupable à la possession dans le but d’en faire le trafic de cannabis et de résine de cannabis. Lors de son arrestation, Talon avait avec lui 583,9 grammes de cannabis ainsi que 66,7 grammes de résine de cannabis.

Un rapport présentenciel a été demandé dans le dossier de cet individu sans antécédent judiciaire. Les observations sur la peine se dérouleront le 14 mars prochain.

Le service des enquêtes sur les crimes majeurs de la SQ a mené cette enquête en partenariat avec l’Escouade régionale mixte Estrie et le SPS.

La frappe policière a aussi permis de saisir trois armes à feu ainsi que quatre véhicules utilisés comme bien infractionnels.

Deux de ces véhicules, un Dodge Ram et un Mazda 3, ont été confisqués par le tribunal, mardi. Un véhicule Ford F-350 a été remis à Sylvain Veilleux après qu’il a fait un don de 1500 $.

Aussi arrêté lors de cette opération policière, Manuel Denault a reconnu la possession simple de cannabis devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec.

Les accusés avaient été remis en liberté et ne pouvaient pas communiquer entre eux lors des procédures judiciaires.

C’est Me Émilie Baril-Côté qui représente le ministère public dans cette affaire.

Sylvain Veilleux