Janick Brault-Fortier

Brault-Fortier encore coupable de conduite dangereuse

Pour une deuxième fois, Janick Brault-Fortier a été trouvé coupable de conduite dangereuse causant des lésions en décembre 2011 à Racine. C’est la jurée numéro 11 qui a rendu le verdict, jeudi, devant l’accusé de 32 ans qui a accueilli le verdict sans broncher au palais de justice de Sherbrooke.

Le juge Gaétan Dumas de la Cour supérieure a entériné le verdict unanime du jury constitué de sept hommes et cinq femmes.

À lire aussi: Le nouveau procès de Janick Brault-Fortier s’ouvre à Sherbrooke

En février 2016, Janick Brault-Fortier avait été reconnu coupable par un jury et condamné à 90 jours de prison à purger les fins de semaine.

La Cour d’appel avait cassé le premier verdict de culpabilité et ordonné la tenue d’un nouveau procès dans cette affaire.

Après deux jours de délibérations, le jury a déterminé unanimement que la conduite de Janick Brault-Fortier sur la route 222 à Racine le 14 décembre 2011 était dangereuse pour le public et que cette conduite était à ce point déraisonnable pour constituer un écart marqué par rapport à la personne raisonnable.

La collision entre son véhicule Subaru bleu et la Toyota noire de la victime est survenue dans les courbes de la route 222 à Racine près du lac Larouche où la limite de vitesse est de 90 km/h. Janick Brault-Fortier tentait le dépassement d’un véhicule lourd sur la gauche lorsqu’il a causé la collision frontale avec Heather Stalker qui arrivait en sens inverse.

La victime a subi de multiples fractures lors de cette collision. Elle a passé un mois à l’hôpital, un mois en réadaptation et elle a passé cinq mois en fauteuil roulant en raison de ses blessures.

« La peine sera en partie commune. Il y aura un débat sur un aspect seulement », indique l’avocat de la défense Me Jean-Guillaume Blanchette. Le rapport présentenciel préparé à la suite du premier verdict de culpabilité sera déposé au juge Dumas.

« Il n’y a pas eu d’infraction au Code de la sécurité routière. Je ne remets pas en doute qu’il soit un bon père de famille », signale le procureur aux poursuites criminelles Me Claude Robitaille.


« Elle conserve encore certaines séquelles »
Me Claude Robitaille

La poursuite entend faire une preuve sur les séquelles de la victime dans cette affaire.

« Je vais contacter la victime pour faire une mise à jour sur son état de santé. Elle conserve encore certaines séquelles aujourd’hui », précise Me Robitaille.

La défense avait admis les lésions corporelles de la victime ainsi que le fait que Janick Brault-Fortier conduisait le véhicule impliqué dans la collision au début du procès.

Les observations sur la peine se dérouleront le 18 juin prochain.

Janick Brault-Fortier avait été condamné à 90 jours de prison à purger les fins de semaine à la suite du premier procès.

Me Claude Robitaille