Blitz contre la vitesse sur les routes jusqu'au 15 juin

Des corps de police de la région participent à l'opération nationale concertée (ONC) Vitesse, qui se déroule jusqu'au 15 juin.
Durant ce blitz, les policiers interviendront de façon accrue, auprès des usagers de la route qui commettent des excès de vitesse sur tout le territoire québécois.
La vitesse demeure l'une des principales causes de collision au Québec. Chaque année en moyenne, de 2012 à 2016, la vitesse était en cause pour 130 décès et 470 blessés graves. C'est pourquoi les policiers du Québec sont également préoccupés par les risques directement associés à la vitesse excessive et interviennent quotidiennement afin d'amener les usagers à rouler à la vitesse affichée.
«Les drames survenant sur les routes touchent non seulement les familles, mais également les intervenants qui sont appelés sur les lieux et qui doivent annoncer la triste nouvelle aux proches de la victime», souligne un communiqué de presse diffusé vendredi.
«Chaque conducteur peut prévenir ces drames en respectant la limite de vitesse permise sur le réseau routier et en adaptant sa conduite à son environnement. En cas de collision, un conducteur pourra être rongé par les remords, mais il sera trop tard pour revenir en arrière.»
Pour sa part, la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) mène une nouvelle campagne qui vise à démontrer de façon immersive les effets physiques de la vitesse, notamment la distance de freinage et la force de l'impact.
Le déploiement de la campagne sur le terrain se fera pendant l'été 2017 dans plusieurs festivals du Québec.
Cette ONC (avec le mot-clic  #Vitesseauvolant) est organisée par l'Association des directeurs de police du Québec, la Sûreté du Québec et le Service de police de la Ville de Montréal.