Autre fuite de gaz au centre-ville de Sherbrooke 

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Une autre fuite de gaz est venue perturber la vie sherbrookoise lundi matin. Heureusement, la fuite a été rapidement colmatée.

L’événement a été signalé vers 8h05, indique-t-on au Service de police de Sherbrooke (SPS). Des travaux dans le secteur des rues Ball et Alexandre, au centre-ville, étaient en cause.

L’événement a été signalé vers 8 h 5, indique-t-on au Service de police de Sherbrooke (SPS). Des travaux dans le secteur des rues Ball et Alexandre, au centre-ville, étaient en cause.

On a dû évacuer quelques résidences, mentionne Isabelle Gendron, porte-parole du SPS.

On a dépêché sur place des unités des services d’urgence des pompiers de Sherbrooke et des services ambulanciers. Des spécialistes de la compagnie Énergir sont aussi intervenus.

Heureusement, on a pu procéder rapidement. Vers 9 h 10, la fuite avait été colmatée.

La circulation n’a toutefois pas pu être rétablie sur la rue Camirand, ajoute Mme Gendron.

La Ville de Sherbrooke avait entrepris des travaux de resurfaçage de la chaussée et de reconstruction de trottoirs dans le secteur.

Les fuites de gaz se sont multipliées au cours des dernières semaines à Sherbrooke. Rappelons que jeudi dernier, une fuite dans une conduite majeure de gaz naturel avait entraîné l’évacuation de l’école primaire LaRocque.

Ce sont des travaux d’excavation effectués par la Ville de Sherbrooke à l’intersection des rues Adélard-Colette et McManamy qui avaient causé cette importante fuite. Environ 400 personnes présentes dans un périmètre de 300 mètres autour de la fuite, soit une quarantaine de résidences et l’école primaire LaRocque, avaient été évacuées.

Le 9 octobre, une fuite de gaz naturel avait entraîné la fermeture du secteur de l’Hôtel-Dieu. Un CPE et plusieurs résidences avaient été évacués vers 9 h.

La direction du CIUSSS avait aussitôt déclenché un « code gris » à l'intérieur de l'Hôtel-Dieu, soit une alerte pour « fuite de gaz externe.»

Enfin, il y a un mois, un autre événement du genre a causé un certain émoi, quand une fuite de gaz a provoqué une explosion sur la rue Wellington Nord, toujours au centre-ville de Sherbrooke.

La déflagration est survenue le 20 septembre vers 15 h 30 au 145 de la rue Wellington Nord, un immeuble qui compte 49 logements.