Un homme de 32 ans a donné du fil à retordre aux policiers de Sherbrooke au cours des derniers jours pour une affaire de violence conjugale.

Arrêté trois fois en trois jours pour violence conjugale

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) a dû intervenir plusieurs fois au cours des derniers jours auprès d’un homme s’en étant pris à son ex-conjointe de façon violente.

On peut dire que l’homme de 32 ans a donné du fil à retordre aux policiers à partir de dimanche soir. L’épisode s’est terminé jeudi lorsqu’il a finalement été amené devant le juge au palais de justice de Sherbrooke.

Dimanche, le SPS est intervenu pour une altercation entre les deux individus. Le lendemain, la dame a porté plainte contre lui. Il a été arrêté, indique Samuel Ducharme, porte-parole du SPS.

« Il a été remis en liberté sous promesse de ne pas entrer en communication avec son ex-conjointe… ce qu’il a fait deux heures plus tard », dit-il.

« Il a à nouveau été arrêté, puis remis en liberté encore une fois avec l’interdiction de communiquer avec la dame. Cette fois, il s’est présenté chez elle. »

L’homme s’est montré violent à son endroit. Les policiers sont intervenus, mais en prenant leurs précautions.

« À notre arrivée, le gars s’est enfui par la porte-fenêtre et a descendu les quatre étages par les balcons de l’immeuble à logements », raconte M. Ducharme.

« Il a été arrêté une fois rendu au sol, car des policiers l’attendaient en bas. »