Alexandre Martineau

Alexandre Martineau apte à comparaître

Alexandre Martineau, qui fait face à des accusations de tentatives de meurtre et de voies de fait graves à l'endroit de son grand-père et de la conjointe de ce dernier, est apte à comparaître.
Le résultat de l'évaluation psychiatrique demandée par la couronne a été communiqué jeudi au palais de justice de Sherbrooke.
Selon la procureure aux poursuites criminelles Me Nathalie Robidoux, le ministère public s'est objecté à la remise en liberté du jeune homme de 21 ans.
Rappelons que le grand-père de 75 ans et sa conjointe de 73 ans ont vraisemblablement été attaqués à l'arme blanche par Martineau, le 9 juin dernier sur la rue Mézy.
Le 17 juin, la psychiatre judiciaire Dre Karine Forget avait demandé une prolongation de l'évaluation sur l'aptitude à comparaître.
Me Robidoux avait suggéré au tribunal d'inviter l'accusé à mieux collaborer à l'évaluation psychiatrique.
Le juge Conrad Chapdelaine, de la Cour du Québec, avait mentionné à l'individu qu'il était dans son intérêt de collaborer à l'évaluation sur l'aptitude à comparaître.
De plus, le grand-père d'Alexandre Martineau avait demandé au tribunal d'émettre une interdiction de contact avec lui.
Le jeune homme est sans antécédent judiciaire, sans problème de santé mentale ou de consommation connu, avait-on appris.
Le dossier de Martineau reviendra en cour le 7 juillet prochain.