Alain Leclerc

Alain Leclerc se cherche encore un avocat

Alain Leclerc continue de se chercher un avocat.

L’individu reconnu coupable de diverses infractions criminelles reliées à la fraude reste incarcéré en attendant de se trouver un avocat qui pourra le représenter pour son enquête sur remise en liberté.

Alain Leclerc est en attente de sa peine dont les observations sont prévues le 22 janvier 2019, mais il est incarcéré depuis qu’un mandat d’arrestation a été lancé contre lui à la mi-novembre.

Leclerc a affirmé devant le tribunal, lundi, avoir parlé avec un avocat de l’aide juridique à Drummondville.

« Drummondville nous a envoyé une demande. Nous avons déjà rendu une décision administrative qui nous empêche de le représenter. Je vais faire des démarches pour qu’il puisse être représenté », a expliqué Me Marc-André Champagne de l’aide juridique.

Ces démarches n’ont pas apporté les résultats escomptés.

La procureure aux poursuites criminelles Me Isabelle Dorion a demandé le report du dossier au 20 décembre prochain pour laisser à Leclerc une ultime chance de se trouver un avocat.

L’accusé a reconnu une fraude de plus de 9500 $ et une agression sexuelle contre une autre victime. Leclerc avait échafaudé un scénario de peur où il lui a fait croire que des gens voulaient s’en prendre à elle, à sa nièce et à des anciens conjoints.

L’accusé avait accumulé plusieurs détails de la vie de la victime sur Facebook, puis s’en est servi contre elle. En novembre 2016, Alain Leclerc a poussé les manigances jusqu’à inventer une affaire d’obsédé sexuel qui voulait s’en prendre à la victime.

Alain Leclerc demeure en attente d’une peine dans une affaire de fraude de plus de 5000 $ entre octobre 2015 et mai 2016. Il avait fait miroiter à une connaissance qu’il allait lui construire un patio.

Il a aussi été reconnu coupable d’avoir menacé une mère et son fils dans une histoire de menaces inventées pour soutirer de l’argent.