Angel-Émiro Guapacha

Agression sexuelle: Guapacha en attente depuis un an

Une année après les événements dont il est accusé, les discussions se poursuivent entre la défense et la poursuite dans le dossier de Angel-Émiro Guapacha.

Cet individu est accusé d’une agression sexuelle causant des lésions qui aurait été commise à Sherbrooke le 19 janvier 2017.
Son avocate Me Célina Saint-François a expliqué au tribunal, jeudi, qu’elle devait faire certaines vérifications relativement à certains documents reçus avant de prendre « une position définitive ».
Le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec a reporté le dossier au 2 mars prochain au palais de justice de Sherbrooke.
L’accusé avait renoncé à son enquête préliminaire dans ce dossier en juin 2017.
Il a plaidé non coupable à l’accusation portée contre lui et avait été cité à son procès.
Guapacha est accusé d’agression sexuelle dans un bar de Sherbrooke dans la nuit du 19 janvier 2017.
L’individu a été remis en liberté sous conditions après une semaine de détention en janvier 2017. Il doit notamment respecter un couvre-feu.
Des ordonnances de non-publication empêchent de divulguer toute information pouvant permettre d’identifier la victime ou de divulguer les faits de cette affaire.
C’est Me Marie-Line Ducharme qui représente le ministère public dans ce dossier.