Agression à Brompton : les deux adolescents remis en liberté

Les deux adolescents qui auraient monté un stratagème pour voler un citoyen qui cherchait une pièce d'ordinateur sur Internet la semaine dernière ont pu reprendre leur liberté.
Les deux jeunes accusés étaient de retour en chambre de la jeunesse de la Cour du Québec mercredi pour leur enquête sur remise en liberté.
Ceux-ci devront respecter de sévères conditions, note Me Francine Gilbert, la procureure aux poursuites criminelles dans ce dossier. Entre autres, ils devront respecter un couvre-feu.
L'un sera de retour au palais de justice le 16 février et son présumé complice le 23 février.
Rappelons que les deux adolescents ainsi qu'Étienne Pivin avaient comparu, jeudi de la semaine dernière. Pivin a été accusé au tribunal adulte de vol qualifié, voies de fait armées, voies de fait causant des lésions, complot pour commettre un vol et méfait.
Ces trois personnes auraient repéré la victime alléguée sur un site de petites annonces en ligne Kijiji. Le plaignant recherchait une carte vidéo pour son ordinateur. L'un des suspects aurait répondu à la petite annonce en affirmant posséder la pièce en question.
Le plaignant s'est présenté au lieu du rendez-vous dans une rue isolée de l'arrondissement de Brompton, mardi de la semaine dernière vers 20h30.
Trois individus armés d'une barre de fer et d'un bâton de baseball l'ont frappé, mais le citoyen a réussi à monter dans son véhicule et à prendre la fuite. Le SPS a mené une enquête qui a permis de procéder à l'arrestation des trois accusés dans cette affaire.
Le vol semble être à l'origine de cette affaire, avait démontré l'enquête.