Agressé et volé en sortant d’un taxi

Le Service de police de Sherbrooke rapporte qu’un homme qui venait de se faire déposer par un taxi s’est fait battre vers 1 h 30 samedi matin, sur la rue Chauveau à Rock Forest.

Les suspects impliqués, trois hommes et deux femmes, auraient d’abord roué la victime de coup avant de lui voler ses effets personnels et de prendre la fuite.

Les suspects ont été arrêtés plus tard dans la nuit au McDonald’s de la rue King Ouest.

Le lieutenant Alexandre Provencher indique que le SPS détient plus d’information sur l’incident, mais qu’il est impossible de les divulguer à l’heure actuelle pour ne pas nuire à l’enquête.

Plus de détails suivront à la suite de la comparution des suspects, qui aura lieu lundi matin.

Délit de fuite à Magog

Les policiers de Magog ont pour leur part eu affaire à un cas de délit de fuite samedi, vers 13 h 45, alors qu’un véhicule aurait heurté un cycliste et aurait poursuivi sa route sur le chemin Des Pères, sans s’arrêter ni même ralentir.

La cycliste, une sexagénaire originaire de Magog, a été conduite au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke à Fleurimont pour déterminer avec précision la nature de ses blessures, qui paraissaient légères à première vue, indique par communiqué la Régie de Memphrémagog.

Les policiers auraient ensuite localisé le véhicule signalé et auraient interpellé sa conductrice, une femme de 33 ans de Drummondville.

Celle-ci sentait l’alcool. Après avoir échoué au test de l’appareil de détection d’alcool, elle a été arrêtée pour délit de fuite et conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool. La conductrice a galement échoué le test de l’éthylomètre une fois au poste de police.

Son véhicule a été saisi pour enquête et son permis suspendu pour une période de 90 jours.

Constat remis au Sherbeach

La deuxième mouture du Sherbeach se serait déroulée avec moins d’accrocs que la première, vendredi soir dernier, selon le lieutenant Provencher du SPS. Celui-ci rapporte qu’aucune plainte n’a été déposée par rapport au bruit et qu’une seule arrestation a eu lieu.

Un homme qui semblait intoxiqué par l’alcool et possiblement d’autres drogues et stimulant aurait en effet tenté d’entrer sur le site à plusieurs reprises après s’être fait retirer son bracelet d’admission par la sécurité.

La police a dû intervenir et arrêter l’homme, qui est resté en cellule pour la durée de la fête au parc Blanchard. Il a ensuite été libéré avec un constat d’infraction municipal pour avoir causé du tumulte.