Ahmad Jeha est accusé d’une fraude de près de 150 000 $ envers la Banque TD.

Accusé d’une fraude de 150 000 $, Ahmad Jeha se trouve un avocat

Ahmad Jeha qui est accusé d’une importance fraude à Sherbrooke s’est trouvé un avocat.

Jeha a annoncé, mardi, à la juge Claire Desgens de la Cour du Québec que Me Michel Clément allait le défendre.

À la demande de ce dernier, le dossier a été reporté au 20 août prochain.

Ahmad Jeha est accusé d’une fraude de près de 150 000 $ envers la Banque TD.

L’individu de 54 ans de Saint-Lambert aurait effectué des malversations lors de l’acquisition de deux véhicules Mercedes chez un concessionnaire de Sherbrooke financée par la Banque TD.

Ahmad Jeha est inculpé de cinq accusations.

Jeha est accusé de deux fraudes de plus de 5000 $, d’utilisation de document contrefait et de fabrication de faux document.

L’accusé aurait sévi à deux reprises en mars et en avril 2017.

Pour la première fraude du 4 mars 2017, c’est un montant de 75 102 $ qui a été éludé, alors que pour le 4 avril 2017, un montant de 74 820 $ aurait été fraudé.

Jeha aurait donné de fausses informations dont de fausses adresses pour faire l’acquisition des deux véhicules luxueux.

Il aurait contracté des ententes avec la Banque TD pour acquérir les véhicules pour son entreprise Opportunité 3000. Il n’aurait jamais effectué les paiements pour rembourser les prêts qu’il a contractés avec la banque.

Quelques semaines après la transaction pour le deuxième véhicule, la banque a reçu une information selon laquelle les véhicules étaient retenus au port de Newark au New Jersey.

L’individu n’avait obtenu aucune autorisation pour que les véhicules soient vendus à l’extérieur du pays et encore moins qu’ils soient envoyés outre-mer.

La Gendarmerie royale du Canada a aussi travaillé à cette enquête avec le Service de police de Sherbrooke.