Accusé de fraude: Alain Leclerc doit subir deux autres procès

En attente de sa peine dans une affaire de fraude de plus de 5000 $, Alain Leclerc doit se défendre d'autres accusations en semblable matière.

Leclerc était de retour devant le juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec au palais de justice de Sherbrooke.

Son avocate Me Stéphanie Marcoux a expliqué au tribunal que son client doit amasser une somme d'argent pour rembourser la victime de la fraude de 5200 $ pour laquelle il a été reconnu coupable.

Entre octobre 2015 et mai 2016, Leclerc a fait miroiter à une connaissance qu'il allait construire un patio.

La victime a payé 5200 $ pour des matériaux, mais elle n'a jamais vu les travaux être exécutés.

Leclerc a été déclaré coupable au terme d'un procès dans cette affaire.

Les observations sur la peine se dérouleront le 29 mars prochain dans cette affaire où Me Marie-Line Ducharme représente le ministère public.

Avant de recevoir sa peine, Leclerc doit aussi subir la fin d'un autre procès devant la juge Hélène Fabi de la Cour du Québec.

Dans ce dossier piloté par Me Isabelle Dorion, Alain Leclerc est accusé de fraude de près de 11 000 $ et de menaces.

Durant plusieurs mois, il aurait demandé à la victime alléguée de payer ses frais d'avocats, alors que ce n'était pas le cas.

Leclerc doit présenter sa défense le 2 mars prochain.

Un troisième dossier pour lequel il doit revenir le 20 mars est aussi actif contre Alain Leclerc.

Cette fois, ce sont des accusations d'agression sexuelle et de fraude entre décembre 2016 et mars 2017 qui ont été déposées.

Il y a plaidé non coupable.

C'est Me Nathalie Robidoux qui a autorisé les accusations dans ce dernier dossier.